Le télescope spatial James-Webb

 
Le télescope spatial James-Webb

Photo : NASA

Le télescope spatial James-Webb (ou le Webb, comme on dit couramment) est le télescope spatial le plus puissant et le plus complexe jamais bâti. Grâce à lui, les chercheurs capteront l'image de quelques-unes des premières galaxies à s'être formées et plongeront le regard plus loin encore dans l'Univers, donc remonteront le temps jusqu'à 200 millions d'années après le Big Bang.

Les scientifiques du Centre de recherche Herzberg en astronomie et en astrophysique ont joué un rôle déterminant dans l'équipe canadienne du Webb, dirigée par l'Agence spatiale canadienne (ASC), en contribuant notamment aux facettes scientifique et technique du télescope. Une fois celui-ci déployé et prêt à commencer ses observations, plusieurs astronomes du CNRC entreprendront un programme de recherche qui nous aidera à mieux comprendre l'Univers et nos origines.

Dernières nouvelles

La recherche avec le Webb

Les astronomes du CNRC profiteront de temps d'observation garanti ainsi que de périodes générales d'observation.

Temps garanti
Projet Chercheur Heures
Étude CANUCS (Canadian Near-Infrared Imager and Slitless Spectrograph (NIRISS) Unbiased Cluster Survey) Chris Willott (Ph. D.)
Chercheur principal
200
Planètes en formation autour de jeunes étoiles : interférométrie par masquage de l'ouverture (AMI) avec le NIRISS—Observation des systèmes à disque de transition Doug Johnstone (Ph. D.)
Chercheur principal
10
Temps général d'observation — 1er cycle
Projet Chercheur Heures
La lumière stellaire des galaxies hébergeant des quasars z~6 révélée Madeline Marshall (Ph. D.)
Chercheuse principale
16
Les trous noirs massifs viennent-ils en petits groupes? Recensement des trous noirs dans les systèmes stellaires compacts de l'amas de la Vierge Patrick Côté (Ph. D.)
Co-chercheur principal
41,1
Recherche d'objets transneptuniens de 10 km au moyen d'un faisceau étroit ultrasensible Wesley Fraser (Ph. D.)
Co-chercheur principal
45,1

Contributions du CNRC au télescope spatial James-Webb

Le CNRC a joué un rôle important au sein des équipes scientifique et d'instrumentation du télescope.

Équipe scientifique

Le CNRC a assumé d'emblée un rôle de leader dans la mission scientifique du télescope. Codirecteurs de l'équipe, John Hutchings et Chris Willott après lui, tous deux du CNRC, ont concouru à préciser les visées scientifiques du NIRISS, un des deux instruments du télescope mis au point par le Canada.

  • Chris Willott (Ph. D.)
    Scientifique canadien attaché au projet Webb
    De 2012 à aujourd'hui
  • John Hutchings (Ph. D.)
    Scientifique canadien attaché au projet Webb
    2002-2012

Équipe d'instrumentation

Le Canada a apporté deux importantes composantes au Webb. Les scientifiques et les chercheurs du CNRC ont fait partie intégrante de l'équipe d'instrumentation, notamment en créant la technologie canadienne de guidage destinée au télescope.

  • Capteur de guidage fin (FGS) : Cet appareil choisit une étoile dans un répertoire qui en contient près d'un milliard et permet à l'astronome d'en établir la position, de la localiser et de suivre la cible dans ses déplacements. Il reste fixé sur cette dernière avec une précision extrême. La configuration optique et la performance du FGS ont été développées par une équipe d'astronomes du CNRC.
  • Spectrographe sans fente/imageur dans le proche infrarouge (NIRISS) : Cet instrument est conçu pour sonder de nombreux objets célestes, des exoplanètes aux galaxies lointaines. Grâce à une caméra sensible à ces longueurs d'onde, le NIRISS capte le rayonnement infrarouge émis par les objets en question et recueille des données sur leur spectre. Le CNRC a contribué aux travaux de l'équipe chargée de créer le NIRISS en développant le mode de spectroscopie sans fente à champ large.

Archivage des données publiques du Webb

Quand le Webb commencera ses observations, les données publiques seront archivées au Centre canadien de données astronomiques (CCDA) du CNRC, un des deux sites internationaux d'archivage. Si l'obtention de temps d'observation sur le Webb fait l'objet d'une concurrence farouche, tous les astronomes de la planète pourront consulter les premiers jeux de données scientifiques qui seront partagés publiquement sur le site du CCDA. En outre, le portail scientifique du CCDA consacré au télescope Webb procurera aux utilisateurs canadiens les outils et les ressources précis dont ils ont besoin pour analyser ces données.

La collaboration du CCDA avec la NASA ne date pas d'hier. À dire vrai, le CCDA a été spécialement créé pour archiver les données du télescope spatial Hubble, prédécesseur du Webb, et en permettre la consultation dans le monde entier. Les renseignements détaillés qui décrivent chacune des observations des deux télescopes respectent le modèle standard d'archivage créé pour le CCDA.

Contactez-nous

Relations avec les médias, Conseil national de recherches du Canada
1-855-282-1637 (sans frais, au Canada seulement)
1-613-991-1431 (ailleurs en Amérique du Nord)
001-613-991-1431 (à l'étranger)
media@nrc-cnrc.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CNRC_NRC

Liens connexes