Projets financés dans le cadre de l'appel de propositions conjoint du programme Défi « Vieillir chez soi » du CNRC et de l'Institut du vieillissement des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC)

 

Réseaux de capteurs de données sur la conduite pour la sécurité et la participation à la société des personnes âgées (SENSE-MD)

La description suit l'image

Photo du simulateur de conduite.

Vieillir chez soi offre de nombreux avantages, mais en raison du climat et de la géographie du Canada, les personnes âgées qui en profitent doivent souvent conduire pour se déplacer. Or, le vieillissement entraîne un déclin de l'état de santé général, causé par des facteurs naturels ou la maladie, qui rend les conducteurs âgés plus susceptibles de faire des accidents au volant. Par ailleurs, perdre le permis de conduire à un moment où elles ne s'y attendent pas est souvent synonyme d'isolement pour les personnes âgées, ce qui accroît les risques qu'elles développent une démence ou que leur état physique et mental se détériore, en plus de réduire leur capacité de mener une vie active et de faire de l'activité physique. Ce projet vise à combler une lacune fondamentale de la méthode utilisée actuellement pour évaluer les aptitudes à la conduite, soit des données sur l'évolution du risque et la diminution des aptitudes à la conduite fournies par des capteurs embarqués. Les évaluations cliniques des conducteurs sont peu fréquentes et ne donnent en fait qu'une mesure indirecte des compétences au volant, ce qui accroît le risque de retrait prématuré du permis de conduire et d'isolement des personnes. Le projet SENSE-MD propose une solution technologique pour fournir aux personnes âgées des indications sur les risques lorsqu'elles sont au volant. Cette information pourra aussi être utile aux familles et aux équipes de soins.

Collaborateurs :

  • Université Carleton
  • Centre de recherche en aérospatiale du CNRC

Renseignements : Jocelyn Keillor, Ph. D., agent de recherches principal, Centre de recherche en aérospatiale, CNRC

Solution automatisée pour trouver la technologie favorisant l'observance du protocole de prise des médicaments des personnes âgées qui vieillissent à la maison en fonction de leurs facultés

La description suit l'image

Photo d'un couple de personnes âgées devant le comptoir de leur cuisine. La femme tend à son mari un flacon de médicaments. Le mari a son ordinateur portable devant lui.

Ce projet vise à établir et à valider un guide de prise de décisions fondé sur des données probantes. Cet outil permettra aux personnes âgées, à leurs aidants et au personnel médical de choisir la méthode qui convient le mieux à chaque personne pour s'assurer qu'elle prend ses médicaments conformément à la posologie prescrite selon son état physique et cognitif, ses perceptions, sa motivation et son milieu de vie. Le projet prévoit plusieurs études pour trouver des outils qui serviront à évaluer l'observance des thérapies médicamenteuses, mettre en place un système de classification des technologies d'observance des traitements, comparer l'expérience utilisateur de différentes technologies chez des adultes qui ont des limitations et évaluer l'utilisation effective et l'acceptation de la technologie utilisée et les effets sur les aidants.

Collaborateurs :

  • Université de Waterloo
  • Centre de recherche en électronique et photonique avancées du CNRC

Renseignements : Ryan H. Griffin, Centre de recherche en électronique et photonique avancées, CNRC

Formation des aidants de personnes atteintes de démence grâce à la simulation en réalité virtuelle (VR-SIM CARERS)

La description suit l'image

Personne portant des lunettes de réalité virtuelle. Elle fait face à un écran d'ordinateur qui montre un avatar généré par l'intelligence artificielle.

La démence est un problème de santé publique de premier plan. La plupart des personnes atteintes de démence sont prises en charge à la maison par des proches qui souvent n'ont pas les compétences pour assurer des soins efficaces et en toute sécurité. La formation en personne est très efficace pour inculquer des connaissances, mais elle s'avère difficile d'accès et exigeante en temps et en ressources. La formation par simulation en réalité virtuelle est l'une des solutions qui pourraient résoudre les problèmes d'accessibilité. Voici les objectifs du projet :

  1. Mettre en place une démarche de conception en collaboration avec des aidants et des représentants de la clientèle cible pour développer et valider un environnement immersif de formation par simulation en réalité virtuelle pour les personnes qui prennent soin de malades atteints de démence.
  2. Évaluer la faisabilité et l'acceptabilité de la solution de formation par simulation en réalité virtuelle, ainsi que la tolérance des patients.
  3. Réaliser un projet pilote afin d'évaluer :
    • l'efficacité clinique de base de la formation pour améliorer la qualité de la relation avec les personnes atteintes de démence, la compétence, la résilience et la diminution de la dépression et du stress chez les aidants naturels;
    • à quel point la solution est prête à mettre en œuvre.

Collaborateurs :

  • Centre des sciences de la santé mentale Ontario Shores
  • Centre de recherche sur les dispositifs médicaux du CNRC
Renseignements : Michael Smith, Centre de recherche sur les dispositifs médicaux, CNRC