Programme Océans — Actifs marins intelligents

 
Un modèle  de bateau à l'échelle dans un bassin d'eau
Évaluation de la performance d'un navire dans le bassin d'essai de carènes du CNRC, à St. John's (T.‑N.‑L.)
Programme Océans — Actifs marins intelligents

Le volet actifs marins intelligents du programme Océans du CNRC a pour objectif de faciliter le développement de technologies qui rendront les actifs maritimes plus performants sur les voies navigables du Canada. La priorité ira aux secteurs du trafic maritime et des sources d'énergie renouvelable.

Par la recherche, on s'efforcera d'accroître le rendement des navires, de concevoir des plateformes marines plus intelligentes et efficaces (enclos d'aquaculture compris) et de créer des navires de surface autonomes (NSS). Un aspect important de ces recherches concertées consistera à perfectionner et à numériser les outils de navigation, les centres de commande, les capteurs et ainsi de suite, en vue de réduire ou d'éliminer les émissions de carbone résultant du trafic maritime ainsi que de faire progresser les technologies sur les ressources maritimes renouvelables.

Les projets qui s'inscrivent dans ce volet diminueront le coût opérationnel des actifs marins, donc en allègeront l'empreinte sur l'environnement. Les propres recherches du CNRC verront l'élaboration de technologies destinées aux activités dans les régions froides ou des conditions difficiles, tandis que les recherches collaboratives en garantiront l'application dans les conditions de toute sorte, en vue de les rendre universelles. Ces activités tireront parti de l'expertise du Centre de recherche en génie océanique, côtier et fluvial du CNRC en la matière.

Contactez‑nous

Vous aimeriez collaborer avec nous ou investir dans ce domaine? Vous avez des questions? Communiquez avec :

Fraser Winsor
Chef, Recherche et technologie
Courriel : Fraser.Winsor@nrc-cnrc.gc.ca

Liens connexes

Domaines d'intérêt

Actifs marins plus performants

Un modèle  de bateau à l'échelle, dans les vagues

L'économie canadienne dépend dans une large mesure du trafic maritime, ce qui comprend le commerce international, la pêche, l'exploitation pétrolière et gazière et le tourisme. Le secteur du génie naval et de la conception des navires, en pleine expansion, regroupe les entreprises canadiennes qui construisent des brise‑glace, des navires scientifiques, des remorqueurs, des chalutiers ainsi que des embarcations de pêche et de tourisme.

Les recherches poursuivies par le CNRC dans ce domaine insisteront sur l'amélioration du rendement énergétique et la réduction des émissions des navires, grâce à de meilleures méthodes d'exploitation, de nouvelles technologies et des systèmes logistiques perfectionnés.

Exploitation des actifs autonomes dans des conditions difficiles

Un bateau naviguant dans la glace

L'intérêt pour les navires de surface autonomes (NSS) suscitera bientôt plus d'intérêt dans le monde. Si le CNRC accentue ses efforts de recherche et de développement dans ce domaine, c'est pour que le Canada devienne un chef de file mondial en la matière.

Les travaux entrepris par le CNRC et ses partenaires nous aideront à mieux comprendre et à améliorer la performance et la sécurité des navires autonomes, principalement dans la glace et d'autres conditions difficiles.

 

Évaluation des répercussions du changement climatique et solutions pour s'y adapter

Représentation de la voie maritime numérique du fleuve St-Laurent

Le CNRC milite pour une voie maritime numérique au Canada, c'est‑à‑dire une traversée du pays entièrement numérisée pour le transport maritime qui permettrait d'obtenir des données en temps réel sur les conditions environnementales, les navires en circulation, les ports et la logistique des opérations.

Les recherches dans ce domaine déboucheront entre autres sur le développement d'outils prévisionnels assistés par l'intelligence artificielle (IA) et des jumeaux numériques qui amélioreront la navigation dans les conditions rigoureuses tout en recueillant et diffusant des données en temps réel. Grâce à de tels outils, les armateurs prendront des décisions plus éclairées qui, en fin de compte, rendront plus concurrentiels les échanges commerciaux et les voies d'approvisionnement canadiennes.

Sources maritimes d'énergie renouvelable dans les conditions difficiles

Une vague

Le Canada produirait une énorme quantité d'énergie propre et renouvelable s'il exploitait les innombrables ressources que sont la houle, les marées et la force hydrocinétique des fleuves. La principale difficulté du secteur de l'énergie marine au Canada réside dans un passage rapide de la démonstration d'une technologie à son exploitation commerciale.

Les recherches entreprises dans ce domaine se concentreront sur la quantification et la cartographie des sources canadiennes d'énergie marine, sur l'amélioration du rendement et sur la façon de surmonter les obstacles, comme les opérations dans des conditions hivernales.

Expertise

Le volet actifs marins intelligents profitera de l'expertise du CNRC en hydrodynamique, dans la mécanique et la prévision des glaces, la technologie des brise‑glace, la navigation dans la glace (navires autonomes compris), l'analyse des données sur la performance des navires et la recherche en sécurité maritime.

La recherche‑développement qui s'inscrit dans ce volet technologique vise les objectifs que voici :

  • intégrer davantage les capteurs aux navires qui naviguent dans la glace et des conditions difficiles
  • gagner de l'expertise sur les systèmes de commande des navires qui opèrent dans la glace
  • améliorer les outils utilisés pour évaluer les innovations (numériques, physiques et sur le terrain) en génie naval
  • perfectionner les outils d'aide à la prise de décisions pour les opérations maritimes dans la glace et les conditions difficiles
  • améliorer notre base de connaissances sur les sources d'énergie marine au Canada et mieux comprendre ces dernières
  • perfectionner les outils et l'expertise en vue d'une performance optimale des navires
  • améliorer les outils employés pour prévoir la glace et la houle à grande distance
  • multiplier les innovations qui accroîtront le rendement des projets d'énergie marine ou en réduiront le coût
  • valider et contrôler les technologies des navires autonomes ainsi que leur sûreté dans la glace et les conditions difficiles

Projets sur les actifs biologiques

Les projets de la liste relatifs aux technologies des actifs marins intelligents en sont à différents stades de leur développement.