Programme Océans – Actifs biologiques

 
Des microalgues de divers endroits au Canada
Des microalgues de divers endroits au Canada
ocre-ocean-icon-bio-assets.png

L'océan est une formidable ressource, tant pour le Canada que pour le reste de la planète. C'est pourquoi on a de plus en plus besoin de solutions de biodétection pour surveiller la vitalité de ses écosystèmes, surtout près des sites industriels où l'exploitation des ressources marines est plus intense.

Pour profiter durablement des richesses de l'océan, il faut absolument parvenir à ce qui suit :

  • déceler sans délai et surveiller les conséquences de la pollution et du changement climatique sur les écosystèmes marins;
  • trouver de nouvelles technologies pour atténuer l'impact des industries marines classiques sur l'environnement;
  • chercher d'autres sources de richesse au sein des communautés océaniques florissantes.

Ces enjeux s'inscrivent dans le volet technologique actifs biologiques, qui a pour objectif de rendre leur vitalité aux océans et d'extraire des produits à valeur ajoutée des ressources biologiques.

Le volet actifs biologiques propose diverses possibilités à l'industrie, car investir dans la caractérisation des conditions environnementales près des sites d'exploitation (c.‑à‑d. les fermes aquacoles ou les plateformes pétrolières et gazières) pourrait contribuer à atténuer les conséquences de telles activités sur les écosystèmes marins. De plus, cela pourrait déboucher sur le développement de nouveaux produits d'origine marine.

Contactez-nous

Vous aimeriez collaborer avec nous ou investir dans ce domaine? Vous avez des questions? Communiquez avec :

Fabrice Berrué
Chef, Recherche et technologie
Téléphone : 1-902-426-0636
Courriel : Fabrice.Berrue@nrc-cnrc.gc.ca

Liens connexes

Domaines d'intérêt

Méthodes de biodétection pour surveiller la vitalité de l'océan près des sites industriels

Une usine près d'un plan d'eau.

Mieux surveiller l'océan autour des sites d'exploitation industriels nous aidera à réagir plus vite si jamais des polluants sont libérés dans l'eau, ce qui accélérera les opérations de nettoyage et réduira les coûts liés à la dépollution.

Les recherches poursuivies dans ce domaine insisteront sur l'élaboration de nouveaux outils de biodétection avec lesquels on surveillera la santé de l'océan. On examinera notamment s'il est possible de créer des biocapteurs à partir du phytoplancton et des algues. La recherche portera aussi sur les organismes présents dans la nature dont on pourrait se servir pour dépolluer ainsi que sur diverses technologies vertes utilisables pour restaurer l'environnement naturel et le préserver.

Produits à valeur ajoutée issus des bioressources marines

Des échantillons d'algues.

Extraire plus de richesses des déchets en les transformant figure parmi les principales activités de recherche du volet actifs biologiques. Les travaux se concentreront sur ce qui suit :

  • procédés économiques et durables pour la fabrication de nouvelles protéines et de bioproduits (à savoir, solutions de remplacement écologiques aux produits pétrochimiques)
  • analyse approfondie des microorganismes marins et des produits de fermentation en quête de produits bioactifs naturels
  • recherche de nouveaux ingrédients de grande valeur exploitables commercialement (à savoir, produits pour la santé et les soins personnels, aliments pour l'être humain et les animaux)

Nouvelles sources de protéines pour l'alimentation humaine et animale (p. ex., aquaculture)

Des poissons dans l'eau.

Champ d'études spécialisé qui insistera sur la création de technologies pour l'aquaculture dans toute la chaîne de valeur (nouveaux ingrédients alimentaires pour les poissons, antimicrobiens des algues pour servir d'additif alimentaire, restauration des flux de déchets grâce aux algues, conversion des résidus aquicoles en produits à valeur ajoutée).

Expertise

Le volet technologique actifs biologiques tirera parti de l'expertise du Centre de recherche en développement des cultures et des ressources aquatiques du CNRC en recherche pure et appliquée sur les algues. Cela comprend notamment son savoir-faire et ses compétences en biologie et en physiologie des algues, dans le développement et le maintien de souches, la mise à l'échelle de méthodes de culture, la conversion de la biomasse, l'analyse de la biomasse et la conception d'aliments pour les animaux. Le Centre de Recherche possède aussi de l'expertise dans l'usage des algues pour valoriser les déchets issus de l'aquaculture et dans l'application de la métagénomique marine à la biodétection dans les océans.

Les activités de recherche-développement entreprises dans le cadre de ce volet visent les buts que voici :

  • améliorer la biorestauration et la fabrication durable de bioproduits (produits de remplacement écologiques aux dérivés chimiques du pétrole);
  • créer des techniques de biodétection pour surveiller la vitalité de l'océan;
  • créer de nouveaux aliments pour l'aquaculture (nutrition et santé des poissons);
  • fabriquer des produits de grande valeur d'application commerciale (aliments pour l'être humain et les animaux, produits pour l'industrie des soins personnels);
  • améliorer la recherche et l'analyse des ressources biologiques en vue de la fabrication de produits à valeur ajoutée;
  • rehausser la production durable de protéines de remplacement.

Pour faire progresser ses travaux dans les biosciences océaniques et trouver des solutions novatrices à l'intention des industries marines, l'équipe de recherche du Centre de Recherche est à la recherche de partenaires et de collaborateurs dans l'industrie et les universités. Parmi les domaines préconisés figurent la biotechnologie marine, la microbiologie industrielle, la bonification des déchets (transformation des résidus de l'aquaculture et des pêches), l'intelligence artificielle (IA), la robotique et la génomique environnementale.

Projets sur les actifs biologiques

Les projets de la liste relatifs aux technologies des actifs biologiques en sont à différents stades de leur développement.