Groupe de R-D industrielle des technologies de surface (Surftec)

 

Une initiative du CNRC, repensée pour faire progresser la technologie des pulvérisations thermiques en fonction des besoins de l'industrie pour 2018 à 2022

Après avoir été examinée sous un angle stratégique, Surftec a bonifié sa proposition de valeur comme suit.

  • Axes de R‑D mieux centrés sur les besoins actuels les plus pressants de l’industrie (comme Industrie 4.0) afin que les projets de recherche aient un impact prononcé
  • Consultation dynamique et établissement des priorités de R‑D par les membres du consortium
  • Guichet unique du CNRC : la plus vaste équipe de R‑D du Canada spécialisée dans la pulvérisation à chaud, épaulée par une brochette complète d’experts du CNRC contribuant à la recherche multidisciplinaire
  • Confidentialité resserrée, assortie d’une meilleure protection/gestion de la propriété intellectuelle
  • Exécution accélérée de la R‑D par des professionnels chevronnés et motivés à relever les défis et à trouver des solutions adaptées, fondées sur la technologie de pulvérisation thermique
  • Structure de prix adaptable en fonction des besoins des membres
""
""

En activité depuis 1995, le groupe de R‑D industrielle des technologies de surface de pointe (Surftec) continue de piloter des projets de R‑D ciblant des aspects précis de la pulvérisation à chaud afin de faire progresser cette technologie et d’en alléger le coût par l’optimisation et l’exploitation commerciale de procédés répondant aux besoins de l’industrie.

Pourquoi

On recourt essentiellement à la pulvérisation à chaud pour couvrir les matériaux d'un revêtement qui les protègera contre l'usure, les agressions thermiques et la corrosion.

Plusieurs secteurs industriels comme ceux de l'aéronautique, de l'automobile et de l'énergie (turbines à gaz, trains d'atterrissage, moteurs diésel, machinerie lourde, etc.) font appel à cette technologie pour trouver des solutions rentables et des procédés de fabrication écologiques.

Surftec est un consortium de R‑D industrielle créé par le CNRC pour mettre en place une plateforme à coûts partagés de développement de technologies de surface révolutionnaires. Après s'être illustré comme pionnier de la technologie de projection de suspension par plasma (SPS) au début des années 2000, le CNRC compte jouer un rôle déterminant dans l'évolution des techniques de pulvérisation à chaud en continuant de proposer de nouvelles solutions vertes bon marché.

Qu'est-ce que Surftec

Surftec pilote des projets de R‑D axés sur la projection de revêtements à chaud. Les membres du consortium représentent tous les maillons de la chaîne de valeur, des équipementiers aux utilisateurs, en passant par les fournisseurs de matière première, les entreprises d'entretien et les créateurs d'applications. Surftec compte d'importants partenaires dans les domaines de l'aérospatiale, des turbines à gaz industrielles, de l'automobile et de l'énergie, mais le groupe accueille des membres de tous les secteurs de l'industrie.

Pourquoi faire partie de Surftec

Le consortium a multiplié ses activités par quatre au cours des dernières années, et il se concentre désormais sur la R‑D s'inspirant des besoins du marché en vue de créer des applications et des procédés qui auront un profond impact sur l'industrie.

Faisant appel à une quinzaine d'équipes de recherche au CNRC, les membres du consortium ont accès à des professionnels d'expérience, capables de répondre à leurs besoins grâce à un arsenal de solutions techniques. Voici ce que les membres et partenaires de Surftec retirent de leur adhésion au consortium.

  • La plateforme rend les investissements moins risqués par le partage des coûts entre les membres, qui bénéficient de surcroît d'un coup de pouce appréciable du CNRC au niveau du financement et du parrainage.
  • Surftec offre aussi à ses membres une excellente tribune de réseautage avec leurs homologues de toute la chaîne de valeur sans qu'intervienne la concurrence (ce qui ne serait pas le cas dans un salon commercial, par exemple).
  • Les membres du consortium ont accès à des analyses du marché actuel des pulvérisations thermiques.
  • Parallèlement, les projets de R‑D du consortium favorisent l'accès à toute la nouvelle propriété intellectuelle qui en résulte ainsi qu'à une partie de la propriété intellectuelle existante du CNRC.
  • Les membres du consortium peuvent également comparer leurs produits à d'autres, similaires, ou à des produits de référence dans des conditions non biaisées leur permettant de tester les plus récentes technologies.
  • Enfin, ils découvrent mieux les capacités du CNRC et ont la possibilité d'entreprendre des projets dérivés à titre individuel, pour approfondir une idée dont ils aimeraient tirer un produit exploitable commercialement.

Voici quelques avantages supplémentaires

  • Consultation dynamique des membres, qui établissent les priorités en R‑D
  • Plateforme expérimentale objective et ressources requises pour valider les procédés, l'équipement et les matières premières
  • Accès à toute la documentation, aux brevets, aux actes des colloques et aux études de marché
  • Sécurité
  • Confidentialité
  • Exclusivité
Projets en cours

La R‑D se concentre sur des sujets qui s'inspirent les tendances du marché, notamment la réduction des coûts, l'optimisation des procédés et la commercialisation d'une nouvelle gamme de matériaux, de pièces d'équipement et de procédés pour la pulvérisation à chaud de revêtements. Les axes de recherche actuels sont les suivants :

  • Premier axe : revêtements pour turbines à gaz évoluées
    • Ingénierie des couches de liaison
    • Revêtements à barrière thermique (TBC) par pulvérisation de plasma en suspension (SPS)
    • Revêtements à barrière environnementale (EBC) pour les composites à matrice de céramique (CMC)
    • Matériaux abradables pour les CMC
  • Deuxième axe : revêtements de protection à haute performance
    • Développement de revêtements internes par projection de flamme d'oxygène (HVOF) ou d'air (HVAF) à haute vitesse
    • Validation des applications dans les secteurs de l'énergie et des mines
    • Conditionnement allégé
  • Troisième axe : pulvérisations thermiques 4.0
    • Surveillance et contrôle des procédés
    • Numérisation de la pulvérisation à chaud
Membres du consortium

Principaux partenaires

Membres

  • Aikawa Fiber Technologies Trust
  • AMT AG advanced materials technology
  • Corrosion and Abrasion Solutions Ltd.
  • Cincinnati Thermal Spray, Inc.
  • Ellison Surface Technologies
  • Flame Spray SpA
  • Liburdi Turbine Services, Inc.
  • Northwest Mettech Corp.
  • Polycontrols Technologies Inc.
  • Praxair Surface Technologies Inc.
  • SprayWerx Technologies Inc.
  • Saint-Gobain Ceramics & Plastics, Inc.
  • Siemens Canada Limited
  • Tecnar Automation Ltée
  • Treibacher Industrie AG
  • Vac Aero International Inc.
Fonctionnement du consortium
  • L'adhésion à Surftec ne coûte qu'une fraction de ce que coûterait la R‑D, parce que le CNRC et les autres membres du consortium financent conjointement les projets.
  • Les membres proposent des objectifs de R‑D et en discutent.
  • Les projets sont choisis en collégialité par les membres représentant l'industrie et la feuille de route qui en découle fait en sorte que la R‑D est constamment en harmonie avec les besoins de l'industrie.
  • Le CNRC mène à bien les projets de recherche.
  • Les résultats de la recherche sont dévoilés lors de rencontres semestrielles.
  • Le CNRC protège et administre la propriété intellectuelle développée par le groupe de R D, ce qui laisse assez de latitude pour partager les résultats fournis par des tiers et permet de protéger les procédés afin de préserver l'avantage des membres sur leurs concurrents.

Contactez-nous

Pour en savoir advantage sur Surftec ou sur les projets en cours,

Polly-Lee Moore, Gestionnaire de projet, Surftec
Courriel : polly-lee.moore@cnrc-nrc.gc.ca
Téléphone : 450-641-5219

Rogerio S. Lima, agent de recherche principal, chercheur principal Surftec
Courriel : rogerio.lima@cnrc-nrc.gc.ca
Téléphone : 450-641-5150

Industries ciblées

Aérospatiale, turbines à gaz industrielles, automobile, secteurs gaziers et pétroliers.