75 ans d'innovations dans la recherche en vol

 

Le Laboratoire de recherche en vol fête ses 75 ans!

Depuis le début de ses activités, en juin 1946, le Laboratoire de recherche en vol, désormais intégré au Centre de recherche en aérospatiale du CNRC, occupe le devant de la scène en menant des travaux révolutionnaires sur les enjeux les plus criants de l'industrie de l'aéronautique. Que ce soit par ses recherches en aérodynamique ou bien sur la propulsion, le givrage, les commandes de pilotage ou la détection aérienne, il a donné un décollage fulgurant à la recherche en aéronautique.

S'appuyant sur sept décennies d'innovations scientifiques, le laboratoire s'est révélé un atout précieux pour le gouvernement canadien, ses partenaires industriels au pays et à l'étranger, les universités et les organisations de recherche et de technologie, et il continue à ouvrir la voie à un avenir plus porteur pour l'industrie aérospatiale canadienne.

La recherche au fil des ans

Une histoire marquée par l'innovation

Les recherches du CNRC sur la mécanique du vol et en avionique ont donné lieu à d'innombrables réussites qui ont engendré de meilleurs appareils et des vols plus sûrs.

Vers une expérience plus agréable des voyages aériens

L'amélioration de la santé, de la sécurité et du confort des passagers est au premier plan des recherches menées au centre de recherche sur le transport aérien.

Paver la voie à une aviation plus verte

Le 21e siècle : la quête pour relever les défis environnementaux et révolutionner l'écosystème de l'aviation.

Notre flotte

À l'aide de la flotte d'aéronefs du laboratoire, notre équipe d'experts repousse les frontières de la recherche interdisciplinaire en vol depuis des décennies, que ce soit dans le domaine des sciences de l'atmosphère, de la physique des nuages, du givrage, des orbites basses ou de la télédétection. Nous avons également une expertise pointue en modélisation dynamique des aéronefs et contrôle de vol, en recherche sur les paramètres humains, en véhicules aériens sans pilote et en écologisation de l'aviation. Nos nombreuses plateformes d'expérimentation en vol à l'échelle réelle appuient toute une gamme d'applications scientifiques tout en facilitant la formation des pilotes et la certification du matériel.

Nos partenaires

L'Aviation royale canadienne — 75 années de collaboration

Lt Gen Al Meinzinger, commandant de l'Aviation royale canadienne avec M. Ibrahim Yimer, Directeur général du Centre de recherche en aérospatiale
Lt Gen Al Meinzinger, commandant de l'Aviation royale canadienne avec M. Ibrahim Yimer, Directeur général du Centre de recherche en aérospatiale.

Né à la base d'Arnprior (Ontario) de l'Aviation royale canadienne (ARC) en 1946, le laboratoire a d'abord fait partie de la Division du génie mécanique du CNRC. C'est ce dernier qui en dirigeait les activités scientifiques à l'époque, l'ARC fournissant les appareils ainsi que le personnel de navigation et d'entretien. L'idée était que les scientifiques formés pour la recherche en vol et pourvus de l'équipement adéquat puissent effectuer de la recherche fondamentale à l'écart de la circulation aérienne ordinaire. Trois souffleries permettaient d'étudier la performance des aéronefs de taille réelle en vol. En 1953, le laboratoire déménageait pour occuper son site actuel, à l'aéroport international Macdonald‑Cartier d'Ottawa.

Collaboration avec d'autres ministères, l'industrie canadienne et les universités

Astronautes stagiaires à bord de l'avion de recherche en microgravité Falcon 20 du CNRC.
Astronautes stagiaires à bord de l'avion de recherche en microgravité Falcon 20 du CNRC.

Depuis les années 1990, le laboratoire poursuit des études sur les sciences de l'atmosphère à l'aide de capteurs et de techniques de pointe pour que les chercheurs du pays et d'ailleurs comprennent davantage les phénomènes météorologiques et le dérèglement climatique dans l'optique d'améliorer les prévisions du temps. Parmi ses collaborateurs figurent Environnement et Changement climatique Canada, Transports Canada, la National Aeronautics and Space Administration (NASA) et la Federal Aviation Administration des États‑Unis, l'Agence spatiale européenne et des universités canadiennes.

Le laboratoire facilite aussi les recherches entreprises par l'industrie et les universités canadiennes dans le domaine de la microgravité. Ainsi, les étudiants des quatre coins du pays inscrits aux études postsecondaires qui souhaitent explorer leurs talents en recherche aérospatiale reçoivent un coup de pouce grâce à un concours annuel que pilote Étudiants pour l'exploration et le développement spatial du Canada avec la collaboration du CNRC et de l'Agence spatiale canadienne.

Partage d'expertise à travers le Centre de recherche en aérospatiale

Les experts du laboratoire travaillent en étroite collaboration avec leurs homologues des quatre autres laboratoires du Centre de recherche en aérospatiale afin que l'aéronautique canadienne puisse prendre de l'expansion et conserver la place enviable qu'elle occupe sur le marché mondial. Les autres laboratoires sont spécialisés dans l'aérodynamique, les structures et la performance des matériaux, les technologies de fabrication et la propulsion.  Leur collaboration avec le Laboratoire des turbines à gaz, par exemple, a permis à des ministères fédéraux et à des partenaires de l'industrie de s'associer pour effectuer le premier vol au monde d'un avion entièrement alimenté avec du biocarburant, en 2012. Le projet prévoyait le dosage des émissions libérées par l'appareil, une des nombreuses compétences scientifiques particulières et ultraspécialisées du CNRC.

Réalisations récentes