Le Centre de collaboration en sciences mathématiques CNRC-Fields

 

Pôle d'innovation scientifique, le Centre de collaboration en sciences mathématiques CNRC-Fields accueille des chercheurs du Conseil national de recherches du Canada (CNRC) et du Fields Institute for Mathematical Sciences (Fields). Le CNRC est la principale organisation de recherche et de développement (R-D) du gouvernement du Canada. À ce titre, il appuie et dirige les activités de R-D poursuivies en tandem avec l'industrie canadienne, veillant à ce que les résultats des recherches débouchent sur des applications commerciales dont bénéficiera la population dans son ensemble. De son côté, l'institut Fields promeut la recherche en mathématiques au Canada et ailleurs dans le monde, concourt à une plus vaste application des mathématiques au sein de la société contemporaine et rend cette science plus accessible et plus attrayante aux étudiants de même qu'aux chercheurs en début de carrière.

Situé dans l'institut même, le Centre de collaboration CNRC-Fields facilite la poursuite de recherches de calibre mondial, la formation et le perfectionnement des étudiants et des chercheurs, ainsi que l'avancement des mathématiques et l'usage de cette science pour surmonter les problèmes rencontrés dans les domaines de la santé, de l'énergie, de la connectivité et de la fabrication de pointe.

Collaborateurs

Axes de recherche

Expertise scientifique

  • Sciences mathématiques
  • Sciences computationnelles
  • Intelligence artificielle
  • Exploration et analyse de données

Personnel scientifique

Hsu Kiang (James) Ooi

La modélisation mathématique et la simulation des systèmes dynamiques figurent parmi les champs d'études de James Ooi. Après avoir obtenu une maîtrise ès sciences en génie électrique et un doctorat en génie biomédical à l'Université du Texas, à Dallas, M. Ooi entreprend des études postdoctorales à l'Université d'Ottawa auxquelles succèdent des recherches en calcul informatique de pointe pour IBM Canada. Ensuite, il se joint à l'équipe du CNRC.

Au Centre de collaboration CNRC-Fields, M. Ooi poursuit des projets de recherche interdisciplinaires en vertu desquels il applique les techniques de modélisation mathématique, d'apprentissage machine et d'informatique quantique à la modélisation des maladies ainsi qu'à la quête de nouveaux matériaux et médicaments.

Mohammad Sajjad Ghaemi

Sajjad Ghaemi détient respectivement un baccalauréat ès sciences et une maîtrise ès sciences en informatique théorique et en apprentissage machine de l'Université de Téhéran et de la Sharif University of Technology. Il s'est attaqué à de nombreux problèmes allant de la robotique à la reconnaissance optique des caractères ainsi qu'à la reconnaissance faciale.

Sa thèse de maîtrise portait sur les algorithmes d'apprentissage à surveillance partielle reposant sur les graphes et avait pour point de départ la rareté des informations étiquetées. Par la suite, durant son doctorat à Polytechnique Montréal, il s'est attaché à identifier les structures qui se dissimulent dans les vastes jeux de données aux étiquettes totalement inconnues. Avant d'arriver au CNRC, M. Ghaemi a entrepris un stage de recherche postdoctorale à la faculté de médecine de l'Université Stanford au cours duquel il a mis au point des modèles linéaires généraux autorisant l'apprentissage à partir de maintes études biologiques à débit élevé, modèles qui ont ensuite été appliqués avec efficacité à divers projets de bio-informatique.

Au Centre de collaboration CNRC-Fields, M. Ghaemi se sent vivement inspiré par une vaste brochette de sujets de recherche, notamment la conception théorique d'algorithmes dont on se servira pour élaborer des méthodes applicables à divers problèmes extrêmement techniques et pointus dans les sciences et l'industrie, et faisant appel à la fois à l'apprentissage automatique et à l'intelligence artificielle.

Deirdre Haskell

Sous-directrice de l'institut Fields, Deirdre Haskell (en anglais seulement) enseigne les mathématiques à l'Université McMaster. Ses recherches sur l'algèbre théorique et les modèles algébriques jalonnent une carrière universitaire d'une vingtaine d'années dans trois pays et de nombreuses institutions de renom. La Pre Haskell détient un baccalauréat ès arts de l'Université d'Oxford et un doctorat de l'Université Stanford, qu'elle a parachevé avec un stage de recherche postdoctorale au collège Queen Mary de l'Université de Londres. Nommée professeure titulaire à son arrivée à l'Université McMaster, en 2000, elle y a occupé le poste de présidente associée (aux études du premier cycle) du département de mathématiques et de statistiques plusieurs sessions. Durant sa carrière, la Pre Haskell a siégé sur divers comités de l'Association for Symbolic Logic, a fait partie de la rédaction du Bulletin of Symbolic Logic et est présentement rédactrice en chef du Math Logic Quarterly.

En tant que sous-directrice de l'institut Fields, elle supervisera le Centre de collaboration CNRC-Fields situé dans ce même institut.

Contactez-nous

Conseil national de recherches du Canada
Joel Martin, directeur général par intérim, Centre de recherche en technologies numériques
Courriel : Joel.Martin@nrc-cnrc.gc.ca

Louis Borgeat, directeur, Recherche et développement
Courriel : Louis.borgeat@nrc-cnrc.gc.ca

James Ooi, agent de recherches, Science des données pour les systèmes complexes
Courriel : Hsukiang.ooi@nrc-cnrc.gc.ca

Mohammad Sajjad Ghaemi, agent de recherches, Science des données pour les systèmes complexes
Courriel : Mohammadsajjad.ghaemi@nrc-cnrc.gc.ca

Kevin Thomson, directeur de programme, Intelligence artificielle au service de la conception
Courriel : Kevin.thomson@nrc-cnrc.gc.ca

Mark Stoochnoff, conseiller en affaires, Soutien à la gestion des affaires
Courriel : Mark.stoochnoff@nrc-cnrc.gc.ca

Fields Institute for Mathematical Sciences
Pre Deirdre Haskell, sous-directrice de l'institut
Courriel : dhaskell@fields.utoronto.ca

Emplacement et installations

  • Fields Institute for Mathematical Sciences, Université de Toronto
    222, rue College
    Toronto, ON M5T 3J1

Liens connexes