Biofabrication

 
""

Le Centre de recherche en thérapeutique en santé humaine du CNRC propose aux entreprises en biotechnologie les outils et le savoir-faire dont ils ont besoin pour fabriquer leurs produits biologiques et vaccins, de la découverte au développement. Utilisant des bioréacteurs à agitation, des bioréacteurs jetables en sac ou des microbioréacteurs à l'échelle du laboratoire, nos équipes produisent chaque année des milliers de variants protéiques pour le criblage à haut débit. Lorsqu'une protéine prometteuse est découverte, nos experts créent des lignées cellulaires sur mesure, mettre au point des procédés de production, puis accroissent la biofabrication dans nos usines pilotes de culture cellulaire et fermentation microbienne. Ils purifient et analysent ensuite le matériel obtenu pour les études de validation de principe précliniques, et fournissent la documentation réglementaire conforme aux normes de l'assurance qualité. Nous assurons également le transfert de nos systèmes d'expression, nos procédés de fabrication et nos méthodes d'analyse à des entreprises certifiées en Bonnes pratiques de fabrication (BPF) afin de catalyser un vigoureux secteur de la biofabrication au Canada.

Expertise de R-D

Production de protéines par des cellules animales
  • Production d'anticorps, de protéines, de facteurs de croissance, de récepteurs et de peptides dans des bioréacteurs jetables en sac d'une capacité pouvant aller jusqu'à 25 L
  • Systèmes d'expression exclusifs CHO et HEK293 pour la production transitoire ou stable
  • Développement de lignées cellulaires : CHOBRI
    • lignées cellulaires parentales CHOBRI avec séquençage complet du génome
    • commutateur cumate permettant de réguler l'expression d'un gène d'intérêt lors de la production
    • obtention d'une population de clones CHO en deux semaines
    • sélection de clones stables entièrement caractérisés en quatre mois
    • équipement ClonepixMC et CellCelectorMC
    • procédé sans composants d'origine animale – de la transfection à l'obtention du clone final
Production de vecteurs viraux par des cellules animales
  • Assemblage de construits viraux: plasmides et promoteurs
  • Production dans des bioréacteurs jetables en sac d'une capacité allant jusqu'à 20 L
    • virus avec ou sans enveloppe
    • particules pseudo-virales (PPV)
    • vecteurs viraux (adénovirus, lentivirus, virus adéno-associés) utilisés comme outils de biofrabrication, et pour des applications en vaccins et thérapie génique
  • Systèmes d'expression brevetés HEK293, A549 et CHO pour la production stable ou transitoire
    • développement de lignées cellulaires sur mesure : HEK293
    • commutateurs cumate et coumermycine permettant de réguler l'expression d'un gène d'intérêt lors de la production
    • technologie pour la production augmentée de virus
  • Microscopie accélérée et confocale
  • Analyse par cytométrie de flux
  • Quantification des virus
Intensification des procédés
  • Développement intégré du procédé, de la sélection du clone final jusqu'à la production en bioréacteur de laboratoire (de 1 à 10 L)
  • Optimisation des procédés d'alimentation par lot et de perfusion par l'élaboration de milieux de culture et de substance nourricière sans protéines ni composants d'origine animale
  • Outils de surveillance en ligne
  • Procédés pouvant être mis à l’échelle afin de faciliter le passage du laboratoire à la production industrielle
Production à petite échelle par fermentation microbienne
  • Modification et sélection de bactéries recombinantes (Escherichia coli, Methylobacterium extorquens, Corynebacterium glutamicum, Lactobacillus, Lactococcus) et de levures (Pichia, Saccharomyces)
  • Production de peptides, de protéines, de nutraceutiques, d'acides organiques, de polymères et de probiotiques
Mise à l'échelle aux usines pilotes du CNRC : Matériel préclinique pour le transfert de technologie
Purification
  • Matériel produit dans des systèmes d’expression mammifères, microbiens, insectes, et végétaux
  • Equipment en acier inoxydable et à usage unique
  • Clarification, rupture des cellules et séparation
  • Chromatographie par affinité, par échange d'ions, hydrophobe, en mode mixte et sur gel
  • Purification sur plateforme de lots allant jusqu'à 5 L
  • Plateforme automatisée pour la purification à haut débit des protéines
  • Extraction des endotoxines (microbiennes et végétales)
  • Élaboration de formulations
  • Conditionnement des protéines sur plateforme
  • Élaboration de procédés de purification en usine pilote pour faciliter la transition vers la production industrielle
Glyco-ingénierie
  • Amélioration de la demi-vie et de la stabilité des protéines visées
  • Optimisation des fonctions des effecteurs mAb : meilleure sialylation du domaine Fc (fonction anti-inflammatoire) et fucosylation réduite du même domaine (ADCC)
  • Optimisation en trois temps :
    • avant la production : optimisation des glycanes des lignées de cellules CHO, modification du métabolisme et co-expression des glycosyltransférases
    • pendant la production : inhibiteur de la sialidase dans les milieux de culture
    • après la production : enzymes modifiant la glycosylation dans les protéines visées
  • Production d'enzymes et d'acide sialique pour le remodelage des glycanes

Contactez-nous

Yves Durocher
Chef de section, Expression en cellules mammifères
Téléphone : 514-496-6192
Courriel Yves.Durocher@cnrc-nrc.gc.ca

Rénald Gilbert
Chef d'équipe, Production de vecteurs viraux
Téléphone : 514-496-5308
Courriel Renald.Gilbert@cnrc-nrc.gc.ca

Frank van Lier
Chef de section, Développement et mise à l'échelle des procédés
Téléphone : 514-496-8469
Courriel Frank.VanLier@cnrc-nrc.gc.ca

Donald Paquette
Chef de section, Purification, Attributs de qualité et caractérisation
Téléphone : 514-496-6317
Courriel Donald.Paquette@cnrc-nrc.gc.ca

Étude de cas

Le CNRC a joué un rôle influent dans la mise à l'échelle de la production primaire et dans l'élaboration des procédés en aval pour REOLYSIN®, un virus oncolytique actuellement en développement chez Oncolytics Biotech à titre de traitement novateur contre le cancer. REOLYSIN® fait présentement l'objet d'essais de phase III pour le cancer de la tête et du cou. On procède également à des essais de phases I et II qui en sont à différents stades pour d'autres indications, notamment le cancer du sein, du poumon et du pancréas.

Liens connexes

""