Plan d'évaluation ministériel de 2021-2022 à 2025-2026

 

Le calendrier d’évaluation est fondé sur les évaluations obligatoires en vertu de la Loi sur la gestion des finances publiques (LGFP) [programmes de subventions et contributions et engagements pris auprès du Secrétariat du Conseil du Trésor] et sur les exigences d’évaluation de toutes les autres dépenses de programme directes (le choix du moment de celles-ci étant fondé sur le niveau de risque, les besoins et le degré de priorité). Le présent plan est conforme aux exigences de la Politique sur les résultats et au Cadre ministériel des résultats. Il a été élaboré en consultation avec les membres du Comité de la haute direction du CNRC.

Faits saillants de 2020-2021

Évaluations complétées

  • Initiative de lutte contre la pollution atmosphérique (non menée par le CNRC)
  • Aérospatiale
  • Automobile et Transports de surface
  • Codes Canada
  • Services de conception et de fabrication
  • Initiative de recherche et développement en génomique
  • Thérapeutique en santé humaine
  • Affiliations internationales

Les évaluations étayent les décisions

  • Tous les vice-présidents et directeurs généraux du CNRC sondés ont reconnu que les évaluations portent sur des questions importantes pour leurs programmes et leur centre de recherche, direction ou bureau du PARI.
  • Tous ont reconnu que les constatations des évaluations sont utiles et mettent en valeur des faits probants à l’appui des changements stratégiques ou opérationnels nécessaires.
  • Tous ont convenu que les recommandations devraient améliorer fortement leurs programmes.

Leadership dans la pratique professionnelle

  • Engagement accru dans les milieux de l'évaluation : Nous avons lancé des communautés de pratique qui regroupent des évaluateurs des différents ministères et organismes à vocation scientifique. Nous avons aussi joué un rôle important dans l'organisation de l'événement d'apprentissage en évaluation de cette année. Le groupe de l'Évaluation du CNRC participera par ailleurs au Congrès national de la Société canadien d'évaluation (SCÉ) de 2021.
  • Soutien à la formation de la prochaine génération d'évaluateurs : Nous avons collaboré au Concours de cas en évaluation pour les étudiants canadiens, organisé par la SCÉ, avons été les hôtes d'une rencontre entre nouveaux étudiants évaluateurs dans les différents ministères fédéraux, avons dirigé un symposium pour les étudiants occupant des emplois d'été au sein de la Division du secrétaire général du CNRC et avons embauché un étudiant évaluateur.
  • Valeur ajoutée pour le CNRC au-delà des évaluations traditionnelles : Nous avons procédé à un examen rapide de l'efficience et de l'efficacité du processus d'évaluation technique utilisé par le PARI afin d'aider d'autres ministères fédéraux à combler un besoin immédiat de gestion.
  • Appui à l'organisation pendant la pandémie de COVID-19 : Nous avons prodigué des conseils dans la mise en place des cadres de mesure du rendement du nouveau financement lié à la COVID-19 (Programme Défi de réponse à la pandémie et Programme d'aide à l'innovation) et défini une approche pour nous assurer que les leçons apprises et les retombées du financement reçu par le CNRC au titre de la réponse à la COVID-19 feront l'objet d'une évaluation au cours des deux prochaines années.
  • Miser sur les efforts actuels d'inclusion de l'ACS+ dans les évaluations : Nous avons commencé à chercher des moyens de mieux intégrer les indicateurs de qualité de vie ainsi qu'une perspective autochtone dans la conception et l'exécution de nos projets d'évaluation.

Maintien de normes élevées

  • Nous avons mené nos projets d’évaluation dans le respect des normes professionnelles et de la directive associée à la Politique sur les résultats.
  • Les vice-présidents et directeurs généraux du CNRC ont à l’unanimité indiqué que l’approche utilisée par le BVE était bien communiquée et bien définie dès le début de chaque évaluation et que les évaluateurs faisaient preuve en tout temps de professionnalisme, tant sur le plan des compétences que sur celui de l’objectivité et des connaissances.

Amélioration continue

  • Nous avons normalisé les flux de travail liés aux évaluations ainsi que les outils utilisés dans le cadre de nos projets d’évaluation (p. ex., grille de faits probants).
  • Nous avons rationalisé nos procédés pour les arrimer aux nouvelles exigences opérationnelles et au nouveau contexte (p. ex., des examens de programme et des examens par les pairs).
  • Nous avons testé de nouvelles idées comme l’utilisation de rubriques quantitatives pour évaluer le rendement des centres de recherche.

Priorités et mesures à venir en 2021-2022

Évaluations à terminer

  • Développement des cultures et des ressources aquatiques
  • Génie océanique, côtier et fluvial
  • Herzberg, Astronomie et Astrophysique
  • Métrologie

Évaluations à amorcer

  • Nanotechnologie
  • Programme d’aide à la recherche industrielle
  • Programme d’aide à l’innovation
  • Technologies de sécurité et de rupture

Notre travail

  • Nous menons des projets d’évaluation qui aident le CNRC à s’acquitter de son mandat et notamment à obtenir les résultats escomptés et à assurer une saine intendance (modernisation du cadre d’audit axé sur les risques et du plan d’évaluation ministériel).
  • Nous présentons à la direction une vision indépendante, opportune et tournée vers l’avenir sur un ensemble d’enjeux, y compris ceux sur le financement et les activités liés à la COVID-19.

Comment nous le faisons

  • Nous maintenons la sensibilisation et la participation au sein de l’organisation à l’égard des priorités nouvelles et en évolution et nous définissons les possibilités d’ajouter de la valeur.
  • Nous sommes à l’affût des possibilités de réduire un peu plus le fardeau imposé aux CDP en misant, par exemple, sur les données existantes, une approche améliorée de communication de l’information, une meilleure planification et coordination des audits et évaluations, et le recours à des méthodes « agiles ».
  • Nous passons en revue et optimisons l’utilisation des ressources à notre disposition et notre travail afin de mieux circonscrire nos projets, nous avons recours à l’analytique des données, nous utilisons des méthodes de communication de l’information améliorées et nous nous appuyons sur le travail accompli par d’autres (p. ex., le groupe de la Vérification).
  • Nous maintenons une approche axée sur les employés qui favorise notamment l’équilibre entre travail et la vie personnelle, les programmes de récompenses, le bien-être, et les possibilités de formation et de perfectionnement.

Ressources planifiées pour 2021-2022

Ressources financières

Budget de 2021-2022
Salaires (y compris le régime d'avantages sociaux des employés) 2 254 382 $
Crédits de fonctionnement et entretien (F et E) du Bureau de vérification et évaluation (BVE) 71 000 $
Total (BVE) 2 325 382 $
Autres crédits de F et E du CNRC 300 000 $
Total des dépenses prévues au titre de l’évaluation 2 625 382 $

* Le budget englobe les charges salariales ponctuelles et les crédits de F et E du PARI à l’appui de sa propre évaluation.

Ressources humaines

14,5 employés du groupe de l’Évaluation + 2,0 Bureau du directeur général (ETP)