Consultez quelques-uns de nos projets de recherche qui ont connu du succès et voyez comment notre travail contribue au succès de nos clients et de nos partenaires.

 

""

- Ottawa, Ontario

Centre de recherche et programme : Génie océanique, côtier et fluvial
Industrie : Technologies propres, Construction, Énergie et ressources naturelles, Transport

- Ottawa, Ontario

Centre de recherche et programme : Génie océanique, côtier et fluvial
""

- Ottawa, Ontario

Centre de recherche et programme : Génie océanique, côtier et fluvial
Allison Kennedy

- St. John's, Terre-Neuve-et-Labrador

Centre de recherche et programme : Génie océanique, côtier et fluvial
""

- St. John's, Terre-Neuve-et-Labrador

Centre de recherche et programme : Génie océanique, côtier et fluvial
Industrie : Technologies de modélisation et de simulation
""

- St. George, Nouveau-Brunswick

Centre de recherche et programme : Génie océanique, côtier et fluvial
Industrie : Technologies de gestion de l’eau et des eaux usées, Technologies de modélisation et de simulation
""

- Bassin de la rivière Pembina, Manitoba

Centre de recherche et programme : Génie océanique, côtier et fluvial
Pour empêcher les eaux de fonte printanières du Dakota du Nord de se déverser au Canada, les agriculteurs manitobains du bassin de la rivière Pembina ont érigé une digue de 29 km, à 10 mètres à peine au nord de la frontière. Bâti dans les années 1940, l'ouvrage a bel et bien freiné les inondations en sol canadien, cependant ce sont les terres arables américaines qui subissent désormais les méfaits de la crue.
""

- Montréal, Québec

Centre de recherche et programme : Génie océanique, côtier et fluvial
La biorestauration est une technique de gestion de déchets qui fait appel aux microorganismes pour décomposer les produits chimiques toxiques dans le sol, l'eau et l'air. Elle pourrait changer la façon dont les organismes municipaux et gouvernementaux minimisent les effets néfastes des déversements de produits chimiques organiques sur l'environnement. Au pays, la biorestauration a déjà fait ses preuves dans les sols du Grand Nord, ce qui nous incite à en explorer le potentiel dans l'environnement marin.
""

- Ottawa, Ontario

Centre de recherche et programme : Génie océanique, côtier et fluvial
Éoliennes et panneaux solaires font désormais partie du paysage dans maintes régions du pays. Chacune de ces installations aide le Canada à s’affranchir des combustibles fossiles et à multiplier le nombre de sources écologiques et durables d’énergie. Actuellement, le pays tire près de dix-sept pour cent de ses approvisionnements primaires d’énergie de sources renouvelables, effort louable pour prolonger la vie de la planète et atténuer l’impact de l’espèce humaine sur l’environnement, tandis que la demande d’énergie continue de croître. Le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) tente de grossir ce pourcentage en poursuivant de la R-D ayant pour objectifs de cartographier les sources d’énergie marine ainsi que d’améliorer la performance commerciale et technique des systèmes qui les exploitent, c’est-à-dire les technologies émergentes servant à capter l’énergie des vagues et des courants dans les fleuves comme dans les eaux côtières.
""

- St. John's, Terre-Neuve-et-Labrador

Centre de recherche et programme : Génie océanique, côtier et fluvial
Face à l’expansion rapide que connaît l’exploitation des gisements pétroliers et gaziers au large de la côte est du Canada et compte tenu des convoitises politiques et économiques de plus en plus grandes que suscite l’Arctique, il est impérieux que les navires et les ouvrages de haute mer fonctionnent en toute sécurité dans les eaux canadiennes. Pour éviter les collisions, protéger les structures existantes dans les eaux infestées d’icebergs et les mettre à l’abri de l’accumulation de glace et d’autres formidables obstacles, on continue de miser sur des stratégies qui font appel aux prévisions.