Des vols plus sécuritaires grâce aux recherches du CNRC sur le givrage

 

- Ottawa, Ontario

""

Les données recueillies amélioreront les prévisions météorologiques et la détection en temps réel des conditions dangereuses.

À l'hiver 2019, une équipe de chercheurs participant au projet ICICLE (pour In-Cloud Icing and Large-Drop Experiment, ou expérience sur les grosses gouttes et le givrage dans les nuages) ont effectué plus de 100 heures de vol dans des nuages de précipitations et des nuages propices à la formation de givre, au-dessus du secteur ouest des Grands Lacs. En effet, durant six semaines, des chercheurs du Conseil national de recherches du Canada (CNRC) et d'Environnement et Changement climatique Canada ont réalisé 30 vols dans l'une des régions les plus sujettes à la formation de givre en Amérique du Nord. Leur objectif : recueillir des données sur les grosses gouttes surfondues (pluie verglaçante et bruine verglaçante) et sur les conditions dans lesquelles elles se forment.

Le givrage des aéronefs menace la sécurité aérienne parce qu'il perturbe l'équilibre délicat entre l'aérodynamique et la portance des appareils. Alors que la plupart des pilotes tentent le plus possible d'éviter les conditions de givrage, les chercheurs du CNRC ont consciemment fait tout le contraire.

Les chercheurs ont équipé le Convair-580 d'une quarantaine de capteurs qui ont mesuré la microphysique, la température, l'humidité relative, la concentration, la taille et la composition des aérosols ainsi que d'autres propriétés environnementales des nuages. Les pilotes de recherche, sous la direction d'Anthony Brown (pilote d'essai du CNRC), ont manœuvré avec précision dans divers types d'environnements propices et non propices au givrage en se basant sur des données satellitaires et des modèles de prévisions météorologiques et en communiquant avec des chercheurs au sol.

Le projet ICICLE (pour In-Cloud Icing and Large-Drop Experiment, ou expérience sur les grosses gouttes et le givrage dans les nuages) a été financé dans le cadre du Programme de recherche sur la météorologie aéronautique de la Federal Aviation Administration (FAA) et a été réalisé à Rockford, dans l'Illinois. Au moyen d'un radar de bord, le Convair-580 a capté toute la structure verticale des nuages le long de sa trajectoire de vol, soit à partir du niveau proche de la surface jusqu'au sommet des nuages. Il a enregistré des mesures exhaustives de microphysique des nuages, cataloguant l'humidité, la taille et la concentration des particules. Des radars aéroportés de détection et de télémétrie par ondes lumineuses (LiDAR) et des systèmes radars aéroportés de bandes W et X (NAWX) du CNRC ont servi à localiser de grosses gouttes surfondues afin de mieux comprendre le rôle qu'elles jouent dans la formation de givre.

Le projet ICICLE vise à réduire les accidents liés au givrage en améliorant la capacité de reconnaître et de prévoir les conditions susceptibles de compromettre la sécurité aérienne. Il permettra également d'améliorer la capacité du pilote à interpréter les données qui proviennent des capteurs de l'aéronef et de reconnaître les conditions de givrage, et ce, en temps réel.

« La coopération internationale est la pierre angulaire du maintien d'un bilan exceptionnel en matière de sécurité aérienne. Les données recueillies dans le cadre du projet de recherche ICICLE aideront à améliorer la capacité de l'industrie à prévoir les conditions de givrage et à rendre les vols plus sécuritaires pour tous. »

Ibrahim Yimer, directeur général, Centre de recherche en aérospatiale, CNRC

Les données sur la taille et la concentration des particules contribueront également à améliorer la modélisation atmosphérique. Ainsi, on sera en mesure de déterminer plus précisément quand et où les conditions de givrage semblent réunies, et de rediriger les vols vers un espace aérien plus sûr. Mengistu Wolde, chercheur principal du CNRC responsable du projet, croit que les données recueillies dans le cadre du projet seront utilisées dans des études exhaustives sur les conditions de givrage pour les décennies à venir.

Contactez-nous

Relations avec les médias, Conseil national de recherches du Canada
1-855-282-1637 (sans frais, au Canada seulement)
1-613-991-1431 (ailleurs en Amérique du Nord)
001-613-991-1431 (à l'étranger)
media@nrc-cnrc.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @NRC_CNRC