Semer pour récolter le succès : comment Northern Nutrients a pris le virage de l'innovation

 

- Saskatoon, Saskatchewan

Northern Nutrients

Construction de l'usine de production de fertilisants à grande échelle de Northern Nutrients, en banlieue de Saskatoon, en Saskatchewan.

Le canola cultivé sur les fermes canadiennes et consommé partout dans le monde est à la base d'une industrie florissante au pays. Pour bien pousser, le canola a toutefois besoin de fertilisants à base de sulfure. C'est là qu'entrent en jeu des fabricants de fertilisants spécialisés comme l'entreprise Northern Nutrients.

Établie à Saskatoon, Northern Nutrients commercialise des traitements pour semences et des fertilisants de son cru, conçus pour aider les agriculteurs au Canada, aux États-Unis, en Europe et ailleurs à surmonter de nombreux défis liés à l'apport de nutriments aux cultures. L'entreprise, qui se spécialise dans la santé des sols et des plantes, la gestion de l'eau et des substances nutritives, ainsi que la logistique des approvisionnements, sème les germes du succès grâce à ses produits qui accroissent le rendement des cultures et la rentabilité des exploitants agricoles.

Fondée en 2016 aux Pays-Bas, Northern Nutrients a lancé ses activités au Canada 2 ans plus tard. Portée à bout de bras par une seule personne à sa fondation, le fabricant a depuis pris de l'expansion et assemblé une petite équipe de collaborateurs polyvalents pour fabriquer des produits de contrôle biologique novateurs, durables et écologiques, afin de livrer concurrence aux grandes sociétés multinationales qui ont creusé leur sillon sur les marchés canadiens et étrangers.

Grâce aux services consultatifs et au soutien financier à la recherche-développement du Programme d'aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada (PARI CNRC), Northern Nutrients est devenu un véritable fleuron du marché agricole.

Les débuts

Au départ, Northern Nutrients était une entreprise de distribution et de commercialisation de fertilisants et de technologies agricoles qui avait comme mission d'offrir des produits fertilisants écologiques à faible teneur en sodium provenant des 4 coins du globe. L'entreprise a tôt fait de constater qu'elle ne pouvait avoir qu'un effet limité sur le marché. Pour remplir la mission qu'elle s'était fixée, elle allait devoir apprendre à fabriquer ses propres produits et développer ses propres solutions technologiques.

Devant ce constat, les responsables de l'entreprise ont pris contact avec le Conseil national de recherches du Canada par l'entremise du Centre de recherche en développement des cultures et des ressources aquatiques. C'est dans les laboratoires du CNRC que le fabricant a effectué ses recherches et essais préliminaires sur les procédés de traitement des semences et autres substances biochimiques inconnues.

« Ce fut notre première incursion dans le champ de la R-D. Nous avons étudié une matière brute alors inconnue — un champignon —, qui semblait pouvoir servir d'adjuvant biologique en culture », rappelle Ross Guenther, fondateur et chef de la direction de Northern Nutrients. « Ce baptême du feu a été une véritable révélation : nous étions prêts à développer nos propres solutions technologiques pour arriver un jour à avoir la mainmise sur les produits que nous commercialisons. »

Cette collaboration avec le Centre de recherche en développement des cultures et des ressources aquatiques et le partenariat conclu avec le Centre de recherche sur l'énergie, les mines et l'environnement du CNRC pour un projet de développement conjoint de produit ont mené Northern Nutrients à frapper à la porte du PARI CNRC en 2018.

Place à une nouvelle façon de penser

Ross Guenther

Ross Guenther, Guenther, fondateur et chef de la direction de Northern Nutrients

Selon Ross Guenther, la collaboration avec le PARI a surtout servi à bien asseoir le changement de cap entrepris par son entreprise.

« Le PARI CNRC nous a vraiment convaincus qu'une petite entreprise comme la nôtre pouvait avoir son propre service de R-D. Cette conviction a complètement transformé notre vision des choses et nos façons de faire — ça été l'étincelle qu'il nous fallait pour entreprendre notre transformation et passer de simple entreprise de commercialisation à entreprise d'innovation. »

Ross Guenther, fondateur et chef de la direction de Northern Nutrients

Lorsque l'entreprise a fait appel à lui pour la première fois en 2018, le PARI CNRC lui a accordé des fonds pour embaucher son premier directeur de la recherche. Le PARI a aussi financé un projet de recherche pour développer une formule exclusive combinant des fertilisants et des enrobages de semences novateurs capable de stimuler la croissance des plantes et d'inhiber celle des moisissures.

Grâce à une autre ronde de financement, Northern Nutrients a pu cette fois mettre au point une machine capable de sillonner les champs pour enduire les semences de fertilisant sur place, et embaucher un sous-traitant pour réaliser une étude de marché sur les besoins des agriculteurs et le paysage de la concurrence pour l'aider à trouver son créneau dans ce secteur.

Bien tisser sa toile

Depuis 2018, Northern Nutrients a profité à de nombreuses reprises des services consultatifs du PARI CNRC pour se doter d'une capacité de recherche et étendre l'empreinte physique de ses activités.

Au début de leur relation, Colleen Christensen, la conseillère en technologie industrielle (CTI) du PARI CNRC chargée du dossier de Northern Nutrients, avait recommandé aux dirigeants de l'entreprise une liste d'emplacements ayant le bon zonage pour établir leur siège social et des installations de fabrication, alors modestes.

Pour aider Northern Nutrients à avancer dans son programme de recherche, Colleen l'a mis en relation avec des chercheurs et des experts industriels d'ici et de l'étranger, notamment des spécialistes en science des sols et en phytopathologies de l'Université de la Saskatchewan. Elle a aussi présenté le chef de l'entreprise au chargé de l'agroalimentaire à l'ambassade du Canada à La Haye, aux Pays-Bas — qui à son tour l'a présenté à d'autres professionnels de l'agroalimentaire en Europe. Le PARI a également servi d'intermédiaire entre l'entreprise et le Prairie Agriculture Machine Institute (PAMI), où Northern Nutrients a pu mettre à l'essai ses formules de fertilisant et les améliorer avant de les commercialiser.

Par la suite, la CTI a fait connaître à l'entreprise le nouveau programme de crédit à la fabrication de fertilisants de la Saskatchewan et présenté son dossier au Service de croissance accélérée (SCA) du gouvernement du Canada, ce qui lui a donné d'un coup accès aux programmes d'aide de plusieurs ministères. L'aide reçue comprenait la préparation d'une proposition avec Diversification de l'économie de l'Ouest Canada (aujourd'hui PrairiesCan) pour intensifier ses activités, le recentrage de sa stratégie d'exportation avec Affaires mondiales Canada, ainsi qu'un accord de financement conclu avec Financement agricole Canada (FAC).

« Pour mettre de nouveaux produits sur le marché, il faut absolument pouvoir compter sur un réseau de relations solide. C'est pourquoi avoir un allié de la trempe de Colleen — quelqu'un qui a les bonnes antennes dans l'industrie — nous a donné un immense avantage »,

Ross Guenther, fondateur et chef de la direction de Northern Nutrients

Northern Nutrients utilise actuellement le financement de FAC pour construire une usine de plusieurs millions de dollars en banlieue de Saskatoon, où elle produira ses fertilisants à grande échelle. Les travaux devraient s'achever au début de 2022. L'usine produira alors des produits bien établis sur le marché ainsi que de nouveaux fertilisants développés pour répondre à d'autres besoins des agriculteurs.

« Apporter une aide financière à une entreprise à l'étape du développement de produits est vital, mais aider les entreprises à créer des liens avec des joueurs clés du financement et de l'innovation est indispensable pour soutenir la croissance et les retombées de l'industrie canadienne, a expliqué Colleen Christensen. Grâce à sa créativité et à ses grandes compétences, Ross Guenther a su développer un éventail de produits novateurs et amené son entreprise plus loin. C'est un réel bonheur de le voir lancer sa nouvelle usine et s'attaquer au marché de l'innovation technologique avec d'aussi solides assises. »

Conclusion

En l'espace de quelques années à peine, Northern Nutrients a connu non seulement une transformation radicale, mais une croissance vertigineuse.

« À nos débuts, il n'y avait que moi à la barre d'une entreprise qui distribuait l'équivalent de 200 000 dollars par année de produits de tiers. Aujourd'hui, nous sommes 12, avec un chiffre d'affaires de 6 millions de dollars et un projet d'usine de près de 20 millions de dollars qui favorisera l'innovation et créera des emplois dans l'Ouest et en Amérique du Nord. Et dire que tout a commencé lorsque le PARI CNRC nous a convaincus que nous avions ce qu'il fallait pour nous lancer en innovation, afin de développer et d'exploiter nos propres technologies. Nous lui devons une fière chandelle, », conclut Ross Guenther.

Contactez-nous

Relations avec les médias, Conseil national de recherches du Canada
1-855-282-1637 (sans frais, au Canada seulement)
1-613-991-1431 (ailleurs en Amérique du Nord)
001-613-991-1431 (à l'étranger)
media@nrc-cnrc.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CNRC_NRC