Une révolution dans la chaîne alimentaire : Flashfood accumule les succès tout en réduisant le coût des aliments pour les consommateurs

 

- Toronto, Ontario

Photo de Josh Domingues, chef de la direction de Flashfood

Josh Domingues, chef de la direction de Flashfood

Près 60 % des aliments produits au Canada sont gaspillés chaque année — à lui seul, le secteur de la vente au détail rejette 1,31 million de tonnes d'aliments aux déchets chaque année. Lorsqu'ils aboutissent dans les sites d'enfouissement, ces aliments se dégradent et produisent du méthane, un gaz qui contribue au réchauffement de l'atmosphère.

Peut-on éliminer ces problèmes? C'est le défi que s'est donné l'entreprise torontoise Flashfood. Les efforts déployés par cette entreprise canadienne pour léguer un monde meilleur aux futures générations en réduisant le gaspillage en épicerie et en donnant accès à des aliments plus abordables pour tous et toutes font vibrer les observateurs partout en Amérique du Nord.

Grâce à l'application Flashfood compatible avec les plateformes iOS et Android, les détaillants en alimentation peuvent annoncer des offres exclusives aux consommateurs pour écouler des produits dont la date de péremption approche. Les consommateurs font leurs achats sur l'application et il ne leur reste plus qu'à passer en magasin pour récupérer leurs produits.

À ce jour, Flashfood a permis de détourner plus de 40 millions de livres d'aliments comestibles des sites d'enfouissement et de mettre des denrées de qualité à la disposition de nombreux consommateurs soucieux de leur portefeuille, ce qui s'est traduit par des économies totales sur la facture d'épicerie dépassant 100 millions de dollars en 2016. De leur côté, les détaillants en alimentation parviennent à récupérer, grâce à Flashfood, une partie du coût des invendus, qui autrement passeraient aux pertes, et à réduire leur empreinte carbone, l'un des objectifs d'écoresponsabilité de leur entreprise.

En quelques années à peine, le réseau de partenaires de Flashfood est passé de quelques magasins en Ontario à plus de 1 200, de 14 bannières différentes aux États-Unis et au Canada. L'entreprise attribue en grande partie son succès à l'aide qu'elle a reçue du Programme d'aide à l'innovation industrielle du Conseil national de recherches du Canada (PARI CNRC) à différentes étapes depuis 2016.

D'entreprise en démarrage à entreprise ayant le vent dans les voiles

Photo de l'application Flashfood sur un téléphone cellulaire

L'application de Flashfood permet aux détaillants en alimentation de proposer des rabais exclusifs à leur clientèle sur des aliments qui approche leur date de péremption, ce qui abaisse le coût du panier d'épicerie pour les consommateurs

Flashfood a fait appel au PARI CNRC peu après sa fondation alors qu'elle se résumait encore à un trio de visionnaires. La jeune pousse est entrée en contact avec le PARI dans l'espoir d'obtenir du soutien pour embaucher de nouveaux employés afin d'accélérer le développement d'une application destinée à réduire le gaspillage alimentaire dans le secteur de l'alimentation de détail.

Le PARI CNRC lui a d'abord accordé du financement par l'entremise du Programme emploi jeunesse pour qu'elle monte une équipe de nouveaux diplômés, dont plusieurs étoiles montantes du développement de logiciels qu'allaient s'arracher de grandes sociétés technologiques et de sociétés en démarrage du Canada et de la Silicon Valley. Certains de ces concepteurs de talent sont même rentrés au bercail pour y poursuivre leur carrière.

Dans les premiers temps, Flashfood ne possédait qu'une application pour servir les consommateurs et ses partenaires. Toutefois, avec l'aide du PARI CNRC et le savoir-faire de ses nouveaux employés, l'entreprise a pu réaliser plusieurs projets pour développer sa plateforme en deux applications distinctes (l'une conçue expressément pour les consommateurs et l'autre pour les détaillants), offrir chacune en version mobile et de bureau, augmenter sa capacité transactionnelle pour pouvoir prendre en charge 180 000 utilisateurs simultanément et perfectionner en continu sa technologie et la commercialiser. Flashfood a aussi amélioré son application destinée aux commerçants pour la rendre plus conviviale et permettre aux employés d'afficher des aubaines simplement en balayant le code d'un produit.

Au début, les détaillants partenaires ignoraient l'ampleur du gaspillage alimentaire que l'application leur permettait de prévenir. Pour leur fournir cette donnée, Flashfood a conçu un tableau de bord comportant des fonctions d'analyse et d'automatisation pour suivre en temps réel leurs stocks et les résultats obtenus. Le portail de l'application compile également des données globales sur les achats effectués et automatise les communications avec les consommateurs en fonction de leurs habitudes d'achat, ce qui permet une surveillance transparente des mouvements de stocks entre Flashfood et les marchands.

Le PARI CNRC a aussi soutenu les projets d'apprentissage automatisé menés par Flashfood. Aujourd'hui, l'entreprise travaille sur des algorithmes d'établissement de prix dynamiques pour trouver le prix de liquidation idéal pour pratiquement tous les produits en magasin.

« Cette démarche est un peu plus complexe, et sans l'aide du PARI CNRC, nous nous dirigions tout droit vers un échec, explique Josh Domingues, chef de la direction de Flashfood. Nous continuons de parfaire notre application et nous avons bon espoir qu'elle pourra aider tous les détaillants en alimentation, où qu'ils soient situés, à écouler leur marchandise au bon prix de manière à pouvoir réduire encore plus le gaspillage. »

Une plateforme de deuxième génération pour le marché américain

Outre l'aide financière qu'il a accordée à l'entreprise, le PARI CNRC lui a offert des services-conseils, notamment pour nouer des relations avec des organismes gouvernementaux et trouver de nouvelles sources de revenus, en plus de lui recommander des améliorations à apporter à son produit afin de rehausser globalement son efficacité.

Plus récemment, le PARI CNRC a donné à Flashfood le moyen d'accroître la capacité de sa plateforme pour pouvoir prendre en charge des détaillants américains.

« Pour effectuer des transactions avec des chaînes d'alimentation aux États-Unis où il faut stocker des données sur les consommateurs et d'autre nature, il faut avoir des mesures de cybersécurité résilientes, a déclaré Mustafa Jaffer, conseiller en technologie industrielle du PARI CNRC. Pour percer ce marché, il fallait absolument que Flashfood renforce la sécurité de sa plateforme pour répondre aux besoins des entreprises, ce qui supposait plusieurs changements dans la programmation et un enrichissement de la fonctionnalité du produit. »

Les conseillers du PARI CNRC ont recommandé à Flashfood d'intégrer un module de calcul des taxes adaptées aux différentes législations d'État américaines, et lui ont donné des conseils sur les éléments de sécurité et d'infrastructure de prochaine génération à implanter pour se conformer à la norme SOC 2, l'étalon de l'industrie en matière de sécurité des données clients. L'une de ces recommandations consistait à implanter un identifiant de connexion de magasin pour que les partenaires américains puissent déterminer l'origine des affichages de produits effectués par les employés sur l'application Flashfood et les suivre.

« Notre collaboration avec le PARI CNRC pour développer une application de deuxième génération visait avant tout à rendre le fonctionnement de la technologie plus lisse, à la simplifier, à accroître sa vitesse de traitement et à faciliter l'intégration. Cette collaboration nous a permis d'établir des partenariats de l'autre côté de la frontière beaucoup plus rapidement que si nous avions travaillé seuls, estime Josh Domingues. En fait, sans l'aide du PARI CNRC, il nous aurait fallu sans doute de six à huit mois de plus pour percer le marché américain, ce qui nous aurait fait rater des occasions marquantes. »

Pour continuer « à faire bouillir la marmite »

Après une croissance exponentielle en un temps éclair, Flashfood a aujourd'hui un chiffre d'affaires de plusieurs millions de dollars. Ses effectifs ont récemment doublé et ils dépassent maintenant 70 têtes; l'entreprise compte plus de 1 200 détaillants partenaires en Amérique du Nord, dont des chaînes connues des consommateurs comme Loblaws, Provigo, Real Canadian Superstore, GIANT, No Frills, Stop & Shop, et d'autres encore, et ce n'est qu'un début. En 2021, Flashfood a conclu un partenariat avec l'Alliance des détaillants en alimentation indépendants et les Grossistes en alimentation associés, deux organisations américaines qui ensemble représentent des milliers de membres aux États-Unis.

En 2022, l'entreprise prévoit de garder le marché américain dans sa mire et gravir des échelons dans la chaîne de valeur en misant sur les fabricants en plus des épiceries. Depuis janvier, ses ventes aux États-Unis ont augmenté considérablement, grâce à des ententes de partenariat conclues avec deux chaînes de détail et un premier partenariat en Californie.

« Avoir le PARI CNRC dans notre équipe nous a donné une force de frappe plus grande pour nous attaquer aux défis, définir notre vision du succès et établir le niveau de soutien dont nous avions besoin, a ajouté Josh. »

« Le PARI CNRC s'est révélé un allié éminemment précieux pour Flashfood au cours des cinq dernières années. Grâce à l'aide qu'il nous a accordée, nous avons pu embaucher plus de Canadiens, nourrir davantage de familles canadiennes et réduire considérablement le gaspillage alimentaire. N'eût été PARI, nous n'aurions jamais pu atteindre l'envergure nécessaire pour connaître un succès comme celui que nous avons actuellement. »

Josh Domingues, chef de la direction, Flashfood

Dans un monde où l'insécurité alimentaire et le prix des aliments vont croissant, l'application de Flashfood propose une solution novatrice à un problème bien réel.

Contactez-nous

Relations avec les médias, Conseil national de recherches du Canada
1-855-282-1637 (sans frais, au Canada seulement)
1-613-991-1431 (ailleurs en Amérique du Nord)
001-613-991-1431 (à l'étranger)
media@nrc-cnrc.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CNRC_NRC