Promotion de partenariats fructueux avec l'industrie au Centre de recherche en nanotechnologie

 

- Edmonton, Alberta

Inscrivez un nouveau succès au palmarès de la collaboration! Le Centre de recherche en nanotechnologie du Conseil national de recherches du Canada (CNRC), à Edmonton, et Gastops ltée (en anglais seulement) travaillent en tandem depuis septembre 2018, et les 2 équipes ne pourraient être plus heureuses des résultats. Au cours de 18 mois, les 2 groupes ont mis au point une solution en microfluidique pour les applications de Gastops qui évaluent l'état de la machinerie. Cette entreprise nationale d'avant-garde spécialisée en ingénierie, qui a son siège social à Ottawa, conçoit, fabrique et soutient des produits de détection et d'analyse évolués pour l'équipement.

« Travailler avec le CNRC et, plus spécialement, avec Nikola Pekas, Abebaw Jemere et Andrew Myles, ses chercheurs, est un immense plaisir. Ce sont des gens formidables qui nous font vraiment sentir comme si nous faisions partie d'une seule et même équipe », mentionne Pooja Suresh, directeur de la recherche et de l'innovation chez Gastops. « Que nous réussissions est important pour eux et ils savent combien leur travail est précieux pour une entreprise de taille moyenne comme la nôtre. Ils nous aident à prendre de l'expansion, à créer des emplois, à former nos employés et à concevoir des technologies qui rendront le Canada plus compétitif. »

Agent de recherches au Centre de recherche en nanotechnologie, Nikola Pekas ne tarit pas d'éloges sur Gastops lui non plus. « Dès le début de notre partenariat, l'entreprise nous a inspirés en nous dévoilant la vision palpitante d'une nouvelle technologie capable de repousser les limites de ce qui est actuellement réalisable en surveillance de l'état de la machinerie. Nous avons été impressionnés par le savoir-faire que démontrait l'entreprise, qui nous a apporté une base technologique solide sur laquelle nous appuyer. Dès que nous avons compris ce que voulait Gastops, nous nous sommes creusé les méninges pour voir comment y parvenir et avons fini par définir avec précision un projet de collaboration en recherche. »

D'emblée, les chercheurs du CNRC ont noué des liens très étroits avec Gastops, histoire de bien cerner l'application et les difficultés qu'elle soulevait. Ensuite, ils ont maintenu une attention particulière pour s'assurer que le travail est aligné avec les exigences de Gastops et ciblé vers des applications réelles — et pas seulement vers le progrès scientifique.

« À titre de partenaire industriel, c'est ce que je souhaite chez mes collaborateurs en recherche », reprend M. Suresh. Le projet était fort exigeant au départ. Ainsi, l'objectif de la première phase consistait à prouver que la technologie convenait à l'application. L'équipe du CNRC a atteint ce but haut la main et a créé des prototypes que Gastops a pu tester directement sur sa plateforme. « Cela nous a procuré un sérieux avantage technologique sur le marché, et auprès de notre clientèle. Le groupe a pu acquérir des capacités techniques très pointues », explique l'entrepreneur.

L'équipe s'est maintenant attaquée à la deuxième phase du projet et a d'ores et déjà surmonté l'obstacle technique le plus épineux pour se lancer dans la microfabrication des prototypes de la génération suivante. Les chercheurs ont adopté une approche très méthodique et systémique. Les communications régulières et l'échange des résultats qui s'y ajoutent ont convaincu les partenaires qu'ils étaient sur la bonne voie, que la solution en train d'être développée était la bonne. L'exploration d'autres applications éventuelles de la technologie dans son domaine de spécialisation enthousiasme l'entreprise, car Gastops disposerait alors d'un réel avantage sur la concurrence.

« En tant que scientifique et fonctionnaire, je trouve ce partenariat avec Gastops extrêmement gratifiant, car il combine de façon intéressante questions scientifiques et défis techniques. Il concourt à l'enrichissement du savoir et constitue un cas d'étude convaincant, où l'on sait clairement ce que l'on cherche et vers quoi doivent tendre les efforts mutuels », conclut M. Pekas.

Contactez-nous

Relations avec les médias, Conseil national de recherches du Canada
1-855-282-1637 (sans frais, au Canada seulement)
1-613-991-1431 (ailleurs en Amérique du Nord)
001-613-991-1431 (à l'étranger)
media@nrc-cnrc.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CNRC_NRC