Phil De Luna rejoint les 50 grands innovateurs de demain sur la liste Changemakers du Globe and Mail

 

- Ottawa, Ontario

Dr. Phil De Luna

Le Globe and Mail a inscrit Phil De Luna à son panthéon de « révolutionnaires », ces 50 futurs chefs de file de la liste Changemakers (en anglais seulement) qui couronne dans un éditorial annuel les innovateurs appelés à changer le visage du monde des affaires.

M. De Luna dirige le programme Défi « Matériaux pour combustibles propres » au Centre de recherche sur l'énergie, les mines et l'environnement du CNRC. Originaire des Philippines mais né à Taïwan, il a émigré au Canada à l'âge de 5 ans avec ses parents, qui se sont établis à Windsor, en Ontario. Après un baccalauréat ès sciences (B. Sc.) de l'Université de Windsor, il complète une maîtrise ès sciences (M. Sc.) à l'Université d'Ottawa, puis un doctorat (Ph. D.) en science des matériaux à l'Université de Toronto. Pour avoir identifié de nouveaux catalyseurs électriques permettant de convertir le dioxyde de carbone en combustibles et en matières premières renouvelables lors de ses recherches au doctorat, on lui a également décerné la Médaille académique du Gouverneur général.

Depuis qu'il pilote le programme Défi « Matériaux pour combustibles propres », M. De Luna s'est attaché à faire progresser la recherche-développement sur la conversion du dioxyde de carbone, la production d'hydrogène et l'application de l'intelligence artificielle à la découverte de nouveaux matériaux avec une quarantaine de projets poursuivis dans 4 pays, en l'occurrence la Canada, l'Allemagne, le Royaume‑Uni et les États-Unis. M. De Luna utilise son savoir-faire pour mettre au point des technologies énergétiques propres. Avec son équipe, il travaille sans relâche à la décarbonisation du Canada afin d'aider notre pays à mettre un terme à ses émissions nettes de gaz à effet de serre, conformément à ses engagements. Parallèlement, il chapeaute un programme de recherche multidisciplinaire et collaboratif de 7 ans et de 57 millions de dollars qui vise la création de nouveaux matériaux canadiens capables de produire durablement de l'énergie propre.

De son bureau, situé à l'Installation de recherche sur les matériaux de pointe du CNRC, à Mississauga, M. De Luna collabore avec les secteurs public, privé et universitaire pour élaborer des technologies qui seront indispensables pour que le Canada puisse faire sa part dans la lutte contre le réchauffement de la planète, et pour amener les innovations techniques vertes du laboratoire au marché. Ses travaux sur la conversion du dioxyde de carbone et la recherche accélérée de nouveaux matériaux ont été publiés dans des revues scientifiques de renom et figurent sur la liste de Clarivate, qui recense le pour cent de chercheurs les plus cités chaque année, par domaine, dans sa base de données « Web of Science ». M. De Luna donne régulièrement des exposés, prononce des allocutions, participe à des tribunes et accorde des entrevues sur le changement climatique, les technologies propres, la science, la diversité et l'innovation.

Il espère que cette marque de reconnaissance concourra à attirer plus d'attention sur le travail important que poursuit le CNRC dans l'espoir de trouver une solution aux principaux enjeux du Canada.

Entre autres accomplissements, M. De Luna a aussi été nommé membre du Collège de la Société royale du Canada, finaliste du Carbon XPRIZE, champion de la Mission Innovation pour le Canada et l'un des 50 nouveaux leaders dans le secteur des énergies propres.