Nuageux, avec possibilités de recherche

 

- Ottawa,

Avion

Dans un climat aussi diversifié que celui du Canada, il existe une infinité de types possibles de précipitations de surface, de la neige à la pluie, sans oublier le reste. Nous avons appris à « braver la tempête », mais ces précipitations posent des défis de taille dans certains secteurs de l'activité humaine comme l'aviation, le transport routier, la production et la distribution d'électricité, les loisirs hivernaux, l'écologie et l'hydrologie.

Ces défis risquent de devenir plus grands et moins faciles à gérer à mesure que le climat continue de se réchauffer. Pour mieux protéger nos infrastructures, nous devons donc renforcer nos capacités d'observation, de diagnostic, de simulation et de prévision avant qu'il ne soit trop tard.

Précipitations et aviation : que nous réserve l'avenir?

Laboratoire volant

Histoire de prendre le taureau par les cornes, le Centre de recherche en aérospatiale du CNRC s'est joint à ses partenaires internationaux pour réaliser un projet multiéchelle d'étude des types de précipitations hivernales, intitulé WINTRE-MIX (pour Winter Precipitation Type Research Multi-scale Experiment), du 1er février au 15 mars 2022. Ce projet a été mené dans une région qui englobe Montréal (Québec) et Kingston (Ontario). Il avait pour but d'étudier les nuages afin de mieux reconnaître les conditions qui engendrent différents types de précipitations. Il utilisait une combinaison de différentes méthodes d'observations réalisées à partir d'aéronefs ou à l'aide de radars mobiles ou d'autres instruments terrestres. L'équipe de reconnaissance et de recherche atmosphérique du CNRC, placée sous la direction de Mengistu Wolde, a utilisé son avion Convair-580 pour recueillir des données précieuses en volant au cœur des nuages. Cet avion est doté d'un assortiment complet d'instruments d'études in situ de la microphysique des nuages et de télédétection, ce qui en fait un outil irremplaçable pour les recherches en altitude au Canada.

Avion

Ce projet de recherche apportera des contributions fondamentales aux domaines de la microphysique des nuages et des précipitations, de la modélisation et des prévisions numériques, de la météorologie radar, de la météorologie de la couche limite et de la météorologie en montagne. Il contribuera à améliorer la prévision des précipitations proches du point de congélation, à accroître les communications entre les chercheurs, les prévisionnistes et les parties prenantes, et à renforcer la formation, la culture et l'engagement scientifiques entre le monde universitaire et l'industrie. Cette capacité de prévision améliorée contribuera à son tour à atténuer les dommages potentiels causés par les précipitations et à améliorer notre préparation à de tels événements.

Toutes les données recueillies dans le cadre de cette collaboration seront disponibles publiquement afin que la recherche météorologique et climatique puisse en bénéficier dans les années à venir.

Nous tenons à remercier les chercheurs principaux du projet WINTRE-MIX et leurs équipes

Nous tenons également à remercier les chercheurs, les étudiants diplômés et les météorologues qui ont contribué au succès de la campagne de vol du projet WINTRE-MIX

Contactez-nous

Relations avec les médias, Conseil national de recherches du Canada
1-855-282-1637 (sans frais, au Canada seulement)
1-613-991-1431 (ailleurs en Amérique du Nord)
001-613-991-1431 (à l'étranger)
media@nrc-cnrc.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CNRC_NRC