Maria Negulescu

 

- Toronto, Ontario

Maria Negulescu a grandi au cœur de la Roumanie. Souvent aux côtés de son père pour lui donner les outils dont il avait besoin lorsqu'il réparait des choses dans la maison, elle était fascinée par la façon dont tout fonctionnait. Cette grande curiosité l'a suivie jusqu'à l'université, où elle a étudié pour devenir ingénieure chimiste et a soutenu une thèse en thermodynamique à l'issue d'un programme de cinq ans. Durant ses études, on lui a conseillé de perfectionner ses compétences en résolution de problèmes et de faire preuve d'ingéniosité, et ces judicieux conseils l'ont aidée tout au long de sa carrière et continuent de lui servir à titre de conseillère en technologie industrielle (CTI) au sein du Programme d'aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada (PARI CNRC).

Le premier emploi de Maria au Canada était dans un laboratoire d'essai indépendant, et lui a permis de s'initier au secteur de l'automobile ainsi que de passer les examens requis pour devenir membre de l'Ordre des ingénieurs de l'Ontario. Après avoir appris les normes de validation et d'essai de divers produits et matériaux, Maria est passée au domaine de la fabrication, au sein duquel elle a acquis des connaissances sur la manière dont les matériaux sont utilisés et produits. Elle a travaillé pour un fabricant d'équipement d'origine spécialisé dans le moulage par injection à Oshawa, où elle a chapeauté le déménagement d'un laboratoire d'essai de lève-vitres des États-Unis vers le Canada.

Maria a par ailleurs évolué dans le secteur du recyclage des polymères, travaillant entre autres à créer des recettes et des normes pour les matériaux recyclés, et s'efforçant de persuader des fabricants automobiles d'augmenter le taux de contenu recyclé dans leurs pièces. Au fil des ans, elle a occupé divers postes de direction dans une usine de fabrication et d'assemblage, où elle a enrichi son expérience en matière de conception de produits, de qualité et de fabrication. Elle a par la suite travaillé pour une société française d'experts-conseils, au sein de laquelle elle a pu perfectionner ses compétences relatives aux relations avec les clients et son sens des affaires, alors qu'elle occupait le poste de vice-présidente des opérations pour les trois divisions canadiennes de l'entreprise. Entre ses voyages et la gestion des conseillers, Maria a suivi un programme court de maîtrise en administration des affaires à l'Université McGill, dans le cadre duquel elle a acquis les compétences nécessaires pour gérer l'aspect opérationnel des activités.

Maria est entrée au service du PARI CNRC en 2014, après avoir rencontré un conseiller en technologie industrielle pour discuter d'un éventuel projet de collaboration internationale EUREKA pour l'un de ses clients. À l'époque, elle a été impressionnée par les connaissances commerciales et techniques du CTI, ainsi que par l'approche globale et proactive adoptée par PARI CNRC pour évaluer le potentiel d'innovation des entreprises et de leurs projets. Constatant qu'il ne s'agissait pas d'un emploi gouvernemental traditionnel, elle a décidé d'apporter un dernier changement à sa carrière.

Son poste de CTI au PARI CNRC met à profit ses forces en matière de résolution de problèmes, son ingéniosité, ses connaissances techniques et son talent pour les relations avec la clientèle. Au fil de son travail au sein du programme, elle a joué un rôle de liaison et est devenue une intervenante de premier plan dans le domaine de la fabrication, collaborant avec des organismes à but non lucratif afin de fournir aux petites et moyennes entreprises du pays des feuilles de route pour l'industrie 4.0. Elle accorde une grande importante à la supergrappe de la fabrication de pointe du Canada et assure la liaison avec les CTI de tout le pays et leurs clients, afin d'accroître la capacité de fabrication nationale. Maria soutient également avec ferveur la recherche et les collaborations universitaires, en plus de faire la promotion des laboratoires de recherche et des centres d'accès à la technologie du CNRC, qui peuvent aider les entreprises à exploiter de nouvelles technologies et ressources tout en réduisant les risques liés à leurs projets de recherche et développement. Bien qu'elle concentre ses efforts dans la région de Scarborough, Maria est d'avis que l'adoption de technologies dans le secteur manufacturier ne connaît pas de frontières, et elle offre son expertise à toutes les entreprises qui en ont besoin, peu importe où elles sont établies.

« Ma plus grande satisfaction est de constater qu'un client a été assez discipliné et patient pour suivre le plan de croissance qu'il a formulé en collaboration avec le PARI CNRC. Comme j'ai passé toute ma carrière dans le secteur manufacturier, je trouve stimulant d'assister au déploiement de nouvelles technologies numériques qui permettent d'accroître l'efficacité et de créer des emplois dans des domaines où je n'aurais jamais imaginé voir de tels changements il y a 30 ans. Si j'apprécie autant mon travail au quotidien à titre de CTI, c'est que j'ai la chance de prendre part à ce processus de création et de collaboration avec les entreprises canadiennes. »