Et la lumière fut : LUXMUX prend de l’expansion en maîtrisant la puissance de la photonique

 

- Calgary, Alberta

Yonathan Dattner

Yonathan Dattner, président et cofondateur de LUXMUX.

La lumière est indissociable de la vie. Elle fait pousser les plantes dont nous nous nourrissons, dicte l'heure à laquelle nous nous endormons et nous réveillons, nous apprend à créer de l'énergie et nous aide à communiquer les uns avec les autres.

Le pouvoir de manipuler la lumière — les ondes lumineuses, pour être plus précis — laisse entrevoir une foule de nouvelles applications susceptibles de nous rendre la vie plus facile. C'est la science de la photonique qui rend toutes ces améliorations possibles.

Les Canadiens associent peut-être la photonique aux perfectionnements que connaissent les téléphones cellulaires ou l'éclairage électroluminescent (DEL), mais cette science joue aussi un rôle déterminant en accentuant la capacité, la précision et la rapidité des technologies classiques. Grâce à elle, l'imagerie médicale, la sécurité, les communications, les transports, la fabrication et une foule d'autres industries ont connu des progrès remarquables.

En Alberta, Yonathan Dattner a vite compris que la photonique avait d'autres usages que les communications. Se joignant à une tendance qui gagne en popularité à travers le monde, il a donc fondé une entreprise axée sur l'exploitation de la photonique pour aider l'industrie à surmonter ses problèmes et pour transformer des technologies courantes. Il a vu, par exemple, que la photonique pourrait servir à capter des données avec lesquelles le secteur de l'énergie et les administrations publiques atteindraient plus aisément leurs objectifs de réduction des émissions de carbone au Canada.

C'est pour exploiter ce potentiel qu'en 2011, M. Dattner a créé LUXMUX Technology Corporation avec Orly Yadid-Pecht, son professeur de l'Université de Calgary. Moins d'un an plus tard, les nouveaux entrepreneurs se sont rendu compte qu'ils auraient besoin d'un coup de pouce pour rentabiliser leur société et se sont tournés vers le Programme d'aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada (PARI CNRC) afin de bénéficier de son expertise.

Petit train va loin

LUXMUX a vu le jour quand l'entreprise a loué un espace de travail dans un laboratoire universitaire. La même année, l'entreprise a déménagé pour partager des locaux avec Agar Canada, autre entreprise canadienne qui a aidé M. Dattner à réunir le capital de démarrage nécessaire et à mettre au point son nouveau produit. Avec une base technologique établie et des visées sur un premier marché, l'entrepreneur s'est alors tourné vers le PARI CNRC pour qu'il l'aide à développer le prototype de ses solutions photoniques. C'est ainsi qu'il a fait la connaissance de Moïse Ndoh (Ph.D.), conseiller en technologie industrielle, avec qui il a précisé l'ampleur de son projet.

« Sans la contribution du PARI CNRC, LUXMUX n'aurait jamais pris son envol », confie M. Dattner. « Nous n'aurions pu entreprendre autant de recherche-développement (R-D), ce qui aurait signifié moins de nouveaux produits et moins d'emplois. »

LUXMUX avait besoin d'une puissante source lumineuse pour son prototype. Or, bien qu'il en existe une multitude sur le marché, aucune n'était assez rentable, compacte ou puissante pour être combinée à sa technologie.

Avec le soutien du PARI CNRC, LUXMUX a embauché d'autres ingénieurs et s'est installée dans de plus vastes locaux, afin d'y mettre au point une source lumineuse bien à elle, baptisée BeST-SLED. Au gala PRISM de 2017, équivalent des Oscars de la photonique, l'industrie a inscrit BeST-SLED sur la liste des finalistes. Depuis, Alberta Innovates et Technologies du développement durable du Canada ont financé le perfectionnement de l'innovation en vue de son exploitation dans les secteurs du pétrole et du gaz.

« Pour moi, le PARI CNRC fait partie intégrante de l'équipe LUXMUX. Il a en quelque sorte investi dans l'entreprise par ses conseils, ses relations, son orientation commerciale et son aide en recherche-développement, rendant de ce fait les innovations moins risquées », poursuit M. Dattner.

Dans le cadre d'un troisième projet sous l'égide du PARI CNRC, LUXMUX a transformé BeST-SLED en laser réglable dont la longueur d'onde peut être modifiée, même en cours de fonctionnement. Les lasers tolèrent tous de légers ajustements à la longueur d'onde émise, mais rares sont ceux qui peuvent aller d'une longueur d'onde à l'autre sur une plage importante. Un tel contrôle ouvre la porte à des mesures et à des analyses en temps réel dans les domaines de la biomédecine, des télécommunications, de l'énergie et de l'environnement. L'appareil aurait donc son utilité dans les laboratoires universitaires et diverses institutions de recherche.

Agar a obtenu une licence pour exploiter les solutions photoniques de LUXMUX dans les applications destinées aux secteurs pétrolier et gazier. Ensemble, les deux entreprises ont mis au point des produits qui contrôlent la qualité de la vapeur, mesurent l'eau dans le pétrole et quantifient les émissions de gaz à effet de serre. Les revenus que LUXMUX engrange grâce à eux serviront à faire progresser ses technologies et la placeront en posture idéale pour desservir les marchés internationaux à partir du Canada.

En dernière analyse

« Le PARI CNRC et Moïse ont eu un impact positif sur notre transformation d'une simple équipe scientifique en une entreprise lucrative », conclut M. Dattner. « Moïse nous rend visite régulièrement, mais pas seulement pour des projets. Il nous a épaulés avec la propriété intellectuelle et les stratégies commerciales, a exercé une influence sur la philosophie de l'entreprise et nous a éclairés sur la façon d'organiser LUXMUX. »

Au terme de plusieurs projets financés par le PARI CNRC entre 2012 et 2018, LUXMUX avait quintuplé son effectif, déposé cinq demandes de brevet, créé autant de produits, conclu des ententes pour leur exploitation sous licence et remporté plusieurs prix de l'industrie, sans cesser de voir son chiffre d'affaires grossir d'année en année.

Pour M. Dattner, la participation du PARI CNRC « va très loin et a engendré des connexions partout dans l'écosystème » — le genre d'appui qui a permis à l'entreprise de transformer son potentiel en réalité.

Contactez-nous

Relations avec les médias, Conseil national de recherches du Canada
1-855-282-1637 (sans frais, au Canada seulement)
1-613-991-1431 (ailleurs en Amérique du Nord)
001-613-991-1431 (à l'étranger)
media@nrc-cnrc.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CNRC_NRC