De l'innovation à la réglementation : M. Greg Smallwood reçoit le tout premier Prix Ian Shugart pour une carrière exceptionnelle

- Ottawa, Ontario

L'agent de recherches principal de CNRC Métrologie, Greg Smallwood examinant la fenêtre de l'instrument d'incandescence induite par laser (LII)

Pendant 40 ans, Greg Smallwood a consacré son énergie à mener des recherches utiles pour le public. Il a passé 37 de ces années au Conseil national de recherches du Canada (CNRC), où son travail lui a mérité de nombreux prix.

Le 24 octobre, M. Smallwood a reçu le tout premier Prix Ian Shugart pour une carrière exceptionnelle lors de la cérémonie de remise du Prix d'excellence de la fonction publique. Ce prix prestigieux, décerné par le Conseil du Trésor, récompense les employés du gouvernement du Canada qui reflètent les valeurs de la fonction publique et qui ont obtenu des résultats remarquables au bénéfice des Canadiens et Canadiennes. Le sénateur Shugart est décédé le 25 octobre 2023, après une carrière dévouée et exceptionnelle dans la fonction publique.

Le prix a été une surprise totale pour M. Smallwood, qui est très fier de sa carrière à la fonction publique. « Cette nouvelle m'a coupé les jambes. Je ne savais même pas que j'étais en nomination, a-t-il déclaré. Je suis à la fois honoré et touché par cette distinction. ».

Depuis son arrivée au CNRC en 1988, M. Smallwood s'emploie à faire une différence pour la société. L'une de ses réalisations les plus remarquables a été la mise au point d'une technique innovante de mesure du noir de carbone qui a ultimement servi à élaborer des réglementations internationales sur les émissions des aéronefs.

Le noir de carbone, communément appelé suie, est un aérosol de nanoparticules produit par la combustion. Les moteurs diesel comptent parmi les principales sources de ce polluant.

L'agent de recherches principal Greg Smallwood vérifiant la tension des courroies des cylindres rotatifs de l'analyseur centrifuge de la masse des particules.

« Nous avons d'abord mis au point une nouvelle méthode de mesure du noir de carbone fondée sur une technique appelée incandescence induite par laser, explique-t-il. Nous avons alors fait breveter cette idée, et avons obtenu une licence d'exploitation. À l'origine, nous pensions que cette technique pourrait servir à mesurer la suie dans les flammes, mais j'ai ensuite entrevu la possibilité de l'utiliser pour mesurer les émissions de gaz d'échappement des moteurs. »

Pendant plus d'une décennie, M. Smallwood a utilisé sa technique de mesure innovante pour travailler avec Transports Canada à l'élaboration d'une nouvelle norme sur les émissions de noir de carbone pour l'aviation commerciale. La collaboration entre le CNRC et Transports Canada a permis de mettre au point une approche technique normalisée de mesure du noir de carbone émis par les moteurs d'aéronefs.

Les résultats de cette collaboration ont été présentés à l'Organisation de l'aviation civile internationale. M. Smallwood est alors devenu membre d'un groupe de travail chargé d'élaborer une norme internationale pour les émissions de noir de carbone provenant des moteurs d'aéronefs. Cette norme a été intégrée au Règlement de l'aviation canadien en 2019, pour être ensuite intégrée dans des règlements du monde entier ainsi que dans la législation canadienne. Ce travail a contribué à réduire les impacts environnementaux et sanitaires de l'aviation civile dans le monde entier.

En 2022, la Conférence sur les politiques scientifiques canadiennes (CPSC) a reconnu l'incidence de la contribution scientifique de Greg Smallwood sur l'évolution des politiques canadiennes en le nommant lauréat du Trailblazer Award (Science et politique).

Au cours des premières phases de la pandémie de COVID-19, M. Smallwood a eu une autre idée novatrice qui a ouvert la voie à d'autres recherches à impact social. Il s'est rendu compte que certains des instruments de recherche utilisés par son équipe de métrologie des aérosols et des gaz pour mesurer le noir de carbone pouvaient aussi servir à tester l'efficacité des respirateurs N95 acquis auprès de sources nouvelles et non agréées.

« L'Agence de la santé publique du Canada a lancé un appel dans tout le pays pour trouver un laboratoire capable de tester les masques provenant de l'étranger, explique-t-il. Personne au Canada n'était en mesure de le faire. En l'espace de deux semaines, nous avons mis au point un système permettant d'effectuer les mesures et nous avons commencé à tester les masques. Nous savions à quel point cela était important pour protéger les intervenants de première ligne dans tout le pays. »

Sous sa direction, le Centre de recherche en métrologie du CNRC a mis au point un service unique au Canada pour tester les respirateurs N95 pour le compte de l'Agence de la santé publique. Son équipe a créé le système de mesure de l'efficacité de filtration des particules (PFEMS) et a contribué à l'établissement d'un nouveau secteur canadien de développement et de fabrication d'équipement médical. En 2022, son équipe a remporté le prix d'excellence en matière de réglementation de la Communauté des régulateurs fédéraux (CRF) pour sa coopération et sa collaboration dans ce domaine. Ses efforts avaient été reconnus par Santé Canada, qui avait proposé sa nomination.

« Alors que certaines personnes consacrent leur carrière entière à un seul et même sujet, j'ai toujours eu un faible pour la variété et le changement, déclare M. Smallwood. Mais, en fin de compte, j'ai toujours travaillé dans le domaine de la science de la mesure, la métrologie. Qu'il s'agisse de tester des masques ou de mesurer les émissions de noir de carbone, l'objectif reste le même pour moi. Je me concentre sur la mise au point des instruments plus précis qui permettront aux autres d'effectuer des mesures de haute qualité. »

La carrière de M. Smallwood est remarquable non seulement parce qu'il est un scientifique exceptionnel vouant sa carrière au service du public, mais aussi parce qu'il considère que le service aux collectivités de chercheurs fait partie intégrante de son rôle de chef de file scientifique. Au CNRC, il s'est donné pour mission de promouvoir l'excellence en matière de recherche. De 2018 à 2020, il a été le premier à occuper le poste de conseiller scientifique du président. Il a également été secrétaire du Comité consultatif du président sur l'excellence en recherche.

« Beaucoup d'employés de la fonction publique sont passionnés par le service au public. Ils comprennent l'incroyable responsabilité que représente le fait d'être au service de tous les Canadiens, explique M. Smallwood. Une simple nomination aurait déjà été une expérience inoubliable, mais l'octroi de ce prix dépasse toutes mes espérances. » 

Tout au long de ses 40 années de carrière dans la fonction publique, M. Smallwood a toujours fait preuve d'innovation et d'un sens aigu des responsabilités. Qu'il travaille avec le secteur public ou privé à élaborer une réglementation sur les émissions des aéronefs, qu'il dirige des projets transformateurs pendant une pandémie ou qu'il contribue à redéfinir l'excellence de la recherche au CNRC, M. Smallwood a l'habitude de diriger des projets qui font la différence et qui bénéficient non seulement aux Canadiens, mais aussi au monde entier.

Apprenez-en plus sur les travaux de Danica Stanimirovic, lauréate du Prix d'excellence de la fonction publique de 2021 pour l'Excellence en profession.

Contactez-nous

Relations avec les médias, Conseil national de recherches du Canada
1-855-282-1637 (sans frais, au Canada seulement)
1-613-991-1431 (ailleurs en Amérique du Nord)
001-613-991-1431 (à l'étranger)
media@nrc-cnrc.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CNRC_NRC