Les données climatiques futures pour la conception des bâtiments et des infrastructures englobent maintenant les répercussions des changements climatiques

 

- Ottawa, OntarioCanada

Les changements climatiques représentent un énorme défi à long terme à l'échelle mondiale. Au Canada, ils constituent une menace aux bâtiments et infrastructures publiques de base, y compris nos bâtiments, nos ponts, nos routes, nos réseaux de transport en commun, l'eau potable, les eaux pluviales et les réseaux d'égouts sanitaires. La menace comporte la possibilité d'une augmentation de l'emplacement, de la fréquence et de l'intensité de certains phénomènes météorologiques extrêmes, comme les tempêtes de pluie, les inondations et les tornades, qui pourraient causer des dommages aux infrastructures ou la défaillance de celles ci. Les conséquences de ces répercussions possibles sur les infrastructures pourraient comprendre des risques pour la santé et la sécurité (comme des blessures graves ou mortelles), des perturbations des services essentiels, une augmentation des coûts pour les propriétaires des infrastructures et des coûts imprévus pour les utilisateurs des infrastructures.

Les approches actuelles utilisées pour la conception et la remise en état des infrastructures du Canada sont fondées sur des données historiques, souvent désuètes, des données de conception climatique, qui ne sont peut-être pas représentatives des données futures en raison des changements climatiques constants. Par exemple, les données sur la prise de la glace, la température et l'humidité contenues dans le Code canadien sur le calcul des ponts routiers (CCCPR) (en anglais seulement), qui avait été mis à jour dans les années 1970, ont maintenant été entièrement mises à jour.

Dans le cadre de l'Initiative sur les immeubles résilients aux changements climatiques et les infrastructures publiques de base (IRCCIPB) du Conseil national de recherches du Canada (CNRC) et d'Infrastructure Canada, des données climatiques prospectives ont été mises au point pour appuyer la conception d'immeubles et d'infrastructures plus résilients aux changements climatiques. L'initiative a commencé en 2016, étant entendu que nous devions en savoir davantage sur les effets des changements climatiques sur l'environnement bâti, et être en mesure de mieux évaluer et quantifier les conditions climatiques futures, afin d'adapter les codes, les normes et les guides de conception canadiens.

Au cours des cinq dernières années, le CNRC a travaillé en partenariat avec Environnement et Changement climatique Canada (ECCC) et le Pacific Climate Impact Consortium (PCIC), ainsi qu'avec des experts en code partout au Canada pour élaborer des données climatiques prospectives qui tiennent compte des répercussions des changements climatiques en se fondant sur les données climatiques les plus à jour dont nous disposons. Les résultats sont présentés dans un rapport qui évalue les effets des changements climatiques sur les données de conception climatique au Canada.

Ce rapport fournit un résumé complet de la climatologie de pointe et une évaluation de la façon dont les données de conception climatique ayant trait au Code national du bâtiment et au Code canadien sur le calcul des ponts routiers pourraient changer à mesure que le climat change au cours du XXIe siècle. L'information est fondée sur les meilleurs modèles et données scientifiques disponibles sur les changements climatiques et comprend des projections de la température, des précipitations (pluie, neige et glace) et des données sur le vent.

Principales constatations du rapport

  • Le climat du Canada continuera probablement de se réchauffer. Cela signifie plus de climatisation dans les bâtiments pour faire face à des vagues de chaleur plus longues et plus intenses et à un plus grand besoin de contrôler l'humidité.
  • Les quantités de précipitations extrêmes, comme la pluie verglaçante qui entraîne l'accumulation de glace ou les quantités de pluie quotidiennes, devraient augmenter, ce qui présente un risque élevé de dommages accrus aux bâtiments et aux infrastructures.
  • Les changements prévus des charges éoliennes au Canada sont généralement jugés relativement faibles et incertains. Toutefois, les augmentations des vents violents qui peuvent avoir un effet important sur la conception des bâtiments et des infrastructures ne peuvent être écartées à certains endroits. La charge due au vent à Toronto, par exemple, devrait augmenter de plus de 13 % selon les simulations modélisées utilisées dans le rapport.

La compréhension de ces types de changements climatiques sera essentielle à la conception et à la modernisation des infrastructures canadiennes à l'avenir.

Il s'agit des premières données climatiques futures au monde qui tiennent compte des répercussions des changements climatiques sur la conception des bâtiments et des infrastructures. L'évaluation et les données couvrent plus de 660 emplacements au Canada et constitueront une ressource clé pour les codes du bâtiment, les normes, les lignes directrices et les praticiens canadiens. Elles soulignent également l'importance de mettre à jour les données climatiques historiques afin d'établir une base solide à partir de laquelle les données futures sur les changements climatiques seront comparées.

« Nous sommes fiers de savoir que le Canada est un chef de file dans ce domaine et de communiquer nos conclusions à nos partenaires d'autres pays, y compris les États-Unis, la Nouvelle-Zélande et l'Australie, alors que nous travaillons ensemble pour adapter nos codes et normes du bâtiment respectifs aux conditions climatiques changeantes. »

Fiona Hill, gestionnaire, Initiative sur les immeubles résilients aux changements climatiques et les infrastructures publiques de base

L'automne dernier, des représentants du CNRC ont également participé à un atelier virtuel organisé par le National Institute for Science and Technology des États-Unis pour discuter des données, des modèles et des outils de la climatologie à l'appui des normes, des codes du bâtiment et des besoins de la communauté de la réglementation du bâtiment.

Ce travail sur les données climatiques canadiennes de l'Initiative sur les immeubles résilients aux changements climatiques et les infrastructures publiques de base a été réalisé au titre du Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques. Ces résultats appuieront la construction d'immeubles et d'infrastructures résilients aux changements climatiques au Canada et nous permettront de continuer à échanger nos connaissances avec nos partenaires mondiaux.

Apprenez-en plus sur le Résumé technique des conclusions du rapport.