La collaboration comme moteur de l’innovation : Forbius a le vent dans les voiles

 

- Montréal, Québec

Environ 1 Canadien sur 2 développera un cancer au cours de sa vie, et près de la moitié d'entre eux en mourront. Par ailleurs, les différentes formes de fibroses orphelines sont des maladies très débilitantes pouvant menacer le pronostic vital des personnes atteintes et, dans bien des cas, causer le cancer. Malheureusement, pour la plupart des fibroses, il n'existe aucun traitement efficace. Fondée au Canada en 2011, la société Forbius est une biopharmaceutique parvenue au stade de la recherche clinique qui s'est donné comme mission de renverser cette situation en développant des traitements anticancéreux et antifibrotiques, avec l'aide du CNRC comme partenaire de la recherche préclinique.

""

Légende – De gauche à droite : Maureen O'Connor-McCourt (conseillère scientifique principale, Forbius), Lynne LeSauteur (directrice de la R-D, Procédés en aval et analytiques, CNRC), Ilia Tikhomirov (président-directeur général, Forbius) et April Luong (chef, Relations avec les clients, CNRC).

Le Centre de recherche en thérapeutique en santé humaine du CNRC possède un large effectif de chercheurs voués à la recherche-développement de biothérapeutiques au Canada. Ses installations à la fine pointe de la technologie à Montréal, à Ottawa et à Halifax abritent quelque 340 employés. Sa mission principale est de développper des médicaments et des vaccins pour des maladies pour lesquelles il n'existe aucune option thérapeutique, et contribuer ainsi à améliorer la santé et la qualité de vie des malades. Le Centre de recherche a également à cœur de fournir à ses collaborateurs et partenaires d'affaires du soutien à l'innovation, en effectuant pour eux de la recherche stratégique et en leur fournissant les ressources scientifiques et techniques nécessaires pour mettre au point des solutions visant à accélérer les activités de développement et à atténuer les risques connexes pour les PME au Canada. Que ce soit en développant lui-même des biothérapeutiques dans ses installations pour les offrir ensuite aux PME canadiennes, en mettant son savoir-faire scientifique et technique au service de la mise au point de ressources par des tiers ou en ouvrant ses installations de recherche à l'industrie, le CNRC joue un rôle fondamental dans la réussite et la croissance des PME du pays.

Les succès que Forbius a enregistrés récemment en amorçant chez l'humain les essais d'AVID200, un biothérapeutique qui pourrait faire une percée dans le traitement du cancer et de la fibrose, sont directement attribuables à la collaboration scientifique et commerciale entre le CNRC et lui-même. Après la publication de la validation de principe du prototype d'AVID200 (en anglais seulement) par les chercheurs du CNRC en 2012, le CNRC et Forbius ont conclu un accord de codéveloppement en 2016 afin d'accélérer le développement clinique du nouveau médicament. En vertu de cet accord, l'équipe du CNRC était responsable de concevoir et de réaliser des procédures expérimentales qui allaient permettre à Forbius de franchir d'importantes étapes dans la mise au point de son produit. La biopharmaceutique a depuis reçu les autorisations de Santé Canada et de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis pour passer aux essais cliniques. Elle a ainsi lancé la phase 1 des essais cliniques au Canada et aux États-Unis pour tester l'efficacité d'AVID200 sur des tumeurs solides et des lésions causées par les fibroses orphelines. Les résultats de ces essais devraient être connus en 2020.

Avant de se consacrer au développement d'AVID200, Forbius avait également travaillé avec le CNRC sur AVID100, un thérapeutique de grande efficacité ciblant certaines cellules cancéreuses que surexprime le gène R-EGF, un gène lié au cancer. AVID100 possède un fort potentiel pour lutter contre les cancers très agressifs, dont le cancer du poumon, les cancers de la tête et du cou et le cancer du sein triple négatif. Des essais cliniques de phase 2 sont en cours au Canada et aux États-Unis sur ce candidat-médicament.

« Nous avons comme objectif de transformer le pronostic des malades en mettant au point des médicaments anticancéreux et antifibrotiques, pour lesquels les besoins sont urgents, a déclaré Ilia A. Tikhomirov, président-directeur général de Forbius. Nous avons des affinités naturelles avec le CNRC pour mener en collaboration des activités de découverte et de recherche préclinique de pointe qui nous permettent de passer rapidement aux essais cliniques. Après avoir mené 2 nouveaux produits à l'étape des essais cliniques en moins de 3 ans, la collaboration entre Forbius et le CNRC s'est avérée extrêmement fructueuse et pourrait permettre de sauver de nombreuses vies. »

""

La conseillère scientifique principale de Forbius, Maureen O'Connor-McCourt, et le président-directeur général de l'entreprise, Ilia Tikhomirov, poursuivent leur mission de développer des traitements vitaux contre le cancer et la fibrose.

À ses débuts, Forbius avait établi ses quartiers dans l'aile industrielle des installations du CNRC sur l'avenue Royalmount à Montréal, mais elle vient d'inaugurer son nouveau siège social canadien dans le quartier du Vieux-Port. L'entreprise, qui était originalement menée en solo par son fondateur, compte aujourd'hui 40 employés, a ouvert de nouveaux bureaux aux États-Unis et mobilisé des capitaux de près de 100 millions de dollars. Comme les essais cliniques et les activités de développement vont bon train, l'entreprise canadienne semble promise à un bel avenir. La liste complète des essais actuellement menés par Forbius se trouve sur le site clinicaltrials.gov (en anglais seulement).

Contactez-nous

Relations avec les médias, Conseil national de recherches du Canada
1-855-282-1637 (sans frais, au Canada seulement)
1-613-991-1431 (ailleurs en Amérique du Nord)
001-613-991-1431 (à l'étranger)
media@nrc-cnrc.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CNRC_NRC