Le Centre de recherche en aérospatiale du CNRC et ses partenaires trouvent une façon de réduire la surconsommation énergétique des bâtiments

- Ottawa, Ontario

Imagerie infrarouge de la perte de chaleur par un tuyau de chauffage enterré sous une aire de stationnement

Les grands campus d'infrastructures et de bâtiments dépendent souvent d'un système de chauffage urbain efficace pour assurer leur bon fonctionnement l'hiver. Cela dit, même les meilleurs systèmes peuvent présenter des inefficacités qui font que la chaleur peut s'échapper, ce qui entraîne un gaspillage d'énergie et le rejet d'un excès de dioxyde de carbone dans l'environnement par la combustion de carburant supplémentaire.

Pour contribuer à déterminer l'ampleur de ce problème, le groupe spécialisé dans les observations terrestres et la microgravité du Centre de recherche en aérospatiale du Conseil national de recherches du Canada (CNRC) s'est associé au laboratoire de télédétection appliquée de l'Université McGill dans l'optique de réduire la surconsommation d'énergie dans les bases du ministère de la Défense nationale (MDN).

Le projet de quantification de la perte de chaleur allie nos capacités de télédétection au moyen de l'imagerie thermique à l'expertise de l'Université McGill en télédétection par drone dans le but de mettre au point un système pour déterminer la quantité de dioxyde de carbone libérée dans l'environnement en raison de la perte de chaleur des systèmes de chauffage urbain. Dans le cadre du projet, on mesure la perte d'énergie dans un système de chauffage souterrain sur l'ensemble d'un campus, à partir de l'une des nombreuses bases du MDN au Canada. Ensuite, on compare le rapport entre l'énergie entrée et l'énergie (sous forme de chaleur) sortie, puis on convertit ce chiffre en quantité d'émissions de dioxyde de carbone résultant de la perte de chaleur dans le procédé. Les données ainsi recueillies serviront à orienter les initiatives qui visent à réduire la quantité d'énergie gaspillée dans les grandes infrastructures de chauffage.

De plus, le MDN utilise les résultats de ce travail pour valider les évaluations quantitatives du renouvellement des infrastructures dans le cadre de la Stratégie pour un gouvernement vert. Ce projet en cours montre l'impact mesurable du chauffage urbain inefficace sur le changement climatique et aide à jeter les bases de solutions réelles pour réduire l'empreinte carbone du gouvernement du Canada.

Contactez-nous

Relations avec les médias, Conseil national de recherches du Canada
1-855-282-1637 (sans frais, au Canada seulement)
1-613-991-1431 (ailleurs en Amérique du Nord)
001-613-991-1431 (à l'étranger)
media@nrc-cnrc.gc.ca
Suivez-nous sur X : @CNRC_NRC