Allison Kennedy

 

- St. John's, Terre-Neuve-et-Labrador

Allison Kennedy

En tant qu'agente de recherche au Centre de recherche en génie océanique, côtier et fluvial du CNRC à St. John's (T.-N.-L.), Allison Kennedy travaille principalement sur la sécurité maritime et l'efficacité des navires. Sa recherche sur la sécurité maritime, qui a débuté alors qu'elle travaillait au centre comme étudiante en génie, porte sur l'évaluation des embarcations de sauvetage pour les opérations dans des environnements difficiles. Ses travaux dans ce domaine se sont poursuivis pendant son mandat au centre en tant qu'assistante de recherche, durant lequel elle a aussi mené des recherches sur l'évaluation et l'optimisation de différents types de dispositifs de sauvetage, en particulier dans des conditions de type arctique.

À titre d'agente de recherche, Allison a passé les dernières années à travailler avec des exploitants de navires des secteurs privé et public afin de leur fournir une meilleure compréhension des avantages des opérations écoénergétiques en se basant sur leurs données opérationnelles. Allison gère actuellement un certain nombre de projets, dont un partenariat visant à quantifier les effets du nettoyage de la coque et de l'hélice des navires sur leur efficacité énergétique, un projet pour définir les profils d'émission et d'exploitation des traversiers, et un projet avec une importante entreprise de transport maritime afin de quantifier les performances de sa flotte et d'indicateurs clés de performance dans différentes zones opérationnelles et conditions environnementales. Les résultats de ces projets fourniront un cadre de référence pour prendre des décisions éclairées et atteindre une meilleure efficacité opérationnelle. Grâce à ces retombées, nos clients sont mieux outillés pour se conformer aux règlements de l'Organisation maritime internationale sur les émissions liées au carburant, et ils comprennent mieux l'importance et les moyens de réduire leurs dépenses en carburant.

Dès son jeune âge, Allison souhaitait poursuivre une carrière en STIM et, plus particulièrement, en architecture navale. Elle a grandi près de l'océan, et des membres de sa famille travaillaient à bord de navires ou d'ouvrages extracôtiers. Dans le cadre de ses fonctions actuelles au CNRC, elle s'applique sans relâche à trouver des solutions novatrices pour soutenir les opérations canadiennes et internationales, en particulier celles qui se déroulent dans des environnements marins hostiles. Elle s'est également engagée à diffuser les connaissances liées à sa recherche aux jeunes femmes qui font carrière dans le domaine, sous la forme de mentorat ou la supervision d'étudiants.